11 juin 2014

La technologie militaire au secours du handicap ...

Une petite révolution ?

Renversée par une voiture il y a quatre ans, Amy Paradis, canadienne de 20 ans, s'est retrouvée avec la partie supérieure de la colonne vertébrale écrasée. Lors de sa première séance de rééducation, on lui a présenté son fauteuil roulant comme l'endroit où elle passerait le reste de ces jours. 

Lundi 24 mars 2014, Amy Paradis, a vu sa vie basculer…

Grâce à un exosquelette, elle a réussi à faire ses premiers pas, non pas sans fatigue pour autant

C'est à   une société américaine  financée pour une part par le département de la défense américain qu'elle doit cette avancée. Les recherches ont d’abord été menées dans le but de mettre au point un exosquelette devant permettre aux soldats de l’armée américaine de transporter de lourdes charges sur de longues distances.

Depuis, la société californienne a évolué pour mettre ses technologies à disposition des citoyens.

Le dispositif d'environ 20 kilos se fixe au corps du patient à l'aide de sangles. Alimenté par des batteries au lithium, l'exosquelette dispose ainsi de trois heures d'autonomie. Il est équipé de petits moteurs situés au niveau des hanches et des genoux qui permettent d'assurer la motricité du dispositif.

Une interface homme-machine permet d'analyser les gestes de la personne pour comprendre ses intentions et agir à la place des fonctions neuromusculaires de la personne. Par exemple, lorsque ce dernier se penche en avant l'exosquelette se met automatiquement en route.

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140403.OBS2582/paraplegique-depuis-quatre-ans-elle-remarche-grace-a-un-exosquelette.html

Encore une raison d’espérer ….

15:11 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

20 mars 2014

Pour une reconnaissance myoténofasciotomie ?

 L’ IMC, objet d’une interpellation du ministère des affaires sociales et de la santé

Le 25 juin 2013, un député de Loire atlantique a interrogé Mme la Ministre des affaires sociales et de la santé sur la pratique d’une nouvelle thérapie développée pour les enfants souffrant d'infirmité motrice cérébrale (IMC). Il demande si des études concernant ce type d’opération chirurgicale ont été menées en France et si le Gouvernement souhaite faire évoluer sa position de non prise en charge. 

Il s’agit de la  myoténofasciotomie, une intervention qui permet de traiter les problèmes musculaires des patients souffrant d'IMC. Cet acte chirurgical est pratiqué en Espagne, mais n’est pas reconnu en France. 

La réponse du Ministère, parue au JO du 25 février 2014 confirme qu’à ce jour, cette technique n'a pas fait l'objet en France d'une évaluation scientifique de son efficacité thérapeutique, et le rapport entre les risques et les bénéfices n'est pas connu. Il n'y a pas eu d'évaluation du service médical rendu.  

En conséquence, la prise en charge par l'assurance maladie ne peut intervenir puisqu’elle repose sur le fondement d'une évaluation de l’efficacité thérapeutique de l’acte médical.  

Le ministère précise toutefois que « les sociétés savantes* peuvent saisir la haute autorité de santé afin qu'elle se prononce sur les indications et le service médical rendu éventuel de cet acte ». 

Il existe à ce jour en France diverses associations, plus ou moins crées pour la circonstance, dont l’objectif est de récolter des dons afin d’ aider les familles qui font le choix de ce type d’intervention.

 *Une société savante regroupe des experts qui, par leurs travaux et leur réflexion, font avancer la connaissance dans leur domaine d'activité.(Wikipédia)

02:39 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

25 janvier 2014

Canabis : Le parquet a fait appel...

 Cannabis thérapeutique

Le tribunal correctionnel d'Avignon a autorisé le cannabis pour soulager les douleurs d'un malade atteint depuis 15 ans de la maladie de Horton. 

Cette maladie est une maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins, à l'origine de douleurs très aiguës. 

Afin de soulager ses symptômes, la personne malade fumait du cannabis, mais cela en toute illégalité. 

Le 18 novembre 2013 le tribunal correctionnel d'Avignon l'a officiellement autorisée à utiliser du cannabis dans une optique thérapeutique. 

C'est une première en France, mais le parquet a fait appel de cette décision. 

 

 Le 6.01.14 sur ARTE, lors de l’émission « 28 minutes », Danièle Jourdain Menninger, Présidente de la mission interministérielle de la lutte contre les drogues, a annoncé la mise sur le marché de produits à base de cannabis thérapeutique, avant la fin de l’année 2014.

 

Pour plus d’info : 

http://www.leparisien.fr/societe/avignon-l-usage-therapeutique-du-cannabis-autorise-a-un-malade-par-la-justice-19-11-2013-3330153.php

 

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/des-medicaments-a-base-de-cannabis-autorises-en-france-08-06-2013-2878241.php

 

Les récentes émissions télévisées touchant au handicap ont probablement provoqué chez vous des commentaires et des réactions.  Qu’il s’agisse de commentaires généraux ou de situations que vous avez connues, n’hésitez pas à nous en faire par  à :  gn.parents@apf.asso.fr

 

01:02 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)