12 février 2016

Que penser de votre MDPH ?

Que penser de votre MDPH ? 3 moyens de le dire ou de lesavoir sont à votre disposition

Résultat de recherche d'images pour "compensation handicap images"

·         Depuis plusieurs mois notre association l’APF a mis en ligne le baromètre de la compensation ( www.compensationhandicap.fr ) que pouvez consulter et renseigner de façon interactive ainsi que connaitre comment se situe votre MDPH dans l’environnement national de la compensation.

·         Handéoscope avec aussi son baromètre s’adresse à tous les acteurs du handicap et du domicile. Il permet de valoriser et de mieux connaître les services d’aide à domicile qui accompagnent des personnes en situation de handicap. Il s’appuie sur les réponses données par les MDPH et les services de tarification « handicap » des Conseils Départementaux concernant le tarif PCH appliqué pour un service prestataire au titre de l’aide humaine en 2015 Pdf, 12 pages. Ou  www.handeo.fr

·         Une enquête menée par conjointement par Autisme France, Egalited, TouPI et Dys nos Droits interroge : Votre MDPH respecte-t-elle la loi ? - Les résultats seront communiqués à la CNSA, au Secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées et pourront être communiqués aux MDPH. Pour participer il suffit de répondre au questionnaire sur : http://goo.gl/forms/5G2NWzc8sX

Nos enfants sont aussi concernés

On nous demande de publier :

Actuellement en 2ème année de formation assistante de service social je travaille mon mémoire dont la thématique est l'impact du handicap de l'enfant sur la sphère familiale et plus particulièrement sur la parentalité.

A ce titre j'ai réalisé un questionnaire totalement anonyme destiné aux parents d'enfants en situation de handicap pour recueillir le ressenti, le vécu et les opinions des parents sur le sujet et ainsi m'aider dans l'élaboration de mon mémoire. Voici le lien internet pour en prendre connaissance.

http://fr.ze-questionnaire.com/repondre.php?s=75830&d...

Je vous remercie par avance de votre réponse.

Charline G.

Les commentaires sont fermés.