10 décembre 2016

Le Défenseur des droits analyse la scolarisation ...

Le  rapport annuel consacré aux droits de l’enfant établi par « le Défenseur des droits* et son adjointe, la Défenseure des enfants, est maintenant public. Il s’intitule : Droit fondamental à l’éducation : une école pour tous, un droit pour chacun » (Pdf, 152 pages.). Ce rapport traite surtout des sujets le plus fréquemment évoqués lors des interpellations du défenseur en matière de scolarisation des enfants. En guise de conclusion il propose 30 recommandations** parmi lesquelles nous avons relevé :

Le Défenseur des droits recommande aux autorités compétentes :

·          De rappeler aux maires dans le cadre de leurs compétences, l’obligation de scolariser tous les enfants installés physiquement sur leur territoire et de veiller sans délai à une information motivée en cas de refus.

·          D’organiser le transport individuel des élèves handicapés de manière à leur permettre d’accéder aux activités périscolaires sur la base de l’égalité avec les autres enfants.

·          Que l’ensemble des enseignants soient informés et/ou formés aux processus d’évaluation des besoins des enfants handicapés en matière d’aménagement de la scolarité, en vue de l’élaboration du GEVA-Sco. Un seul PPS doit être élaboré par enfant et comprendre l’intégralité des aménagements mis en place à son égard, quel que soit son mode de prise en charge.

·          Que soit effectué un bilan du dispositif d’accompagnement des élèves handicapés, s’agissant notamment de l’accompagnement par une aide mutualisée.

·          Que soient évalués les effets de la politique de professionnalisation et de reconnaissance d’un véritable statut des personnels accompagnants des élèves handicapés, en termes de qualité, de continuité et d’effectivité de l’accompagnement.

·          D’informer les équipes éducatives, sur les conditions et les modalités de participation des élèves handicapés ou souffrant de troubles de santé aux voyages scolaires.

·          Une sensibilisation des enseignants et des chefs d’établissement concernant l’importance de leur rôle et leurs obligations durant des périodes d’hospitalisation ou de maintien à domicile de leurs élèves  afin d’éviter les ruptures dans leur scolarité.

·          Créer un coordonnateur des SAPAD( Service d'Assistance Pédagogique à Domicile (Sapad) | Tous à l'école)  au niveau national afin mutualiser les efforts, de diffuser les bonnes pratiques et d’harmoniser les modes de fonctionnement  

Il rappelle par ailleurs :

·          Aux préfets leur obligation de se substituer aux maires qui refusent illégalement l’inscription d’enfants dans les écoles du premier degré. (Parents n'hésitons pas le saisir le cas échéant)

·          Aux présidents des conseils départementaux et aux présidents des conseils régionaux qui assumeront la compétence « transport » à compter du 1er janvier 2017, leur obligation de prendre en charge, à titre individuel, les frais de transport d’un enfant handicapé ne pouvant utiliser les moyens de transport en commun et ce, pour tous les trajets effectués dans le cadre de sa scolarité, y compris les trajets desservant les lieux d’activités périscolaires. 

 

 *  www.defenseurdesdroits.fr.

** il n’est pas dans les prérogatives du défenseur des droits de faire des injonctions

06 décembre 2016

De belles JNP-APF (Journées nationales des parents)

Merci,

Merci à vous qui avez fait le déplacement à Arcachon pour venir participer, à nos journées nationales de parents 2016.

Merci à vous qui vous êtes associés à la réflexion, notamment lors des 3 ateliers :

  • un lieu de vie idéal,
  • et maintenant sur le terrain, deuxième atelier qui faisait suite à des interventions faisant état des réalités et contraintes du terrain.
  • quant au 3ème atelier à la fois associatif et militant il a permis à chacun de s’interroger sur la façon d’être encore plus, un parent APF dans sa nouvelle région.

Merci aux intervenants qu’ils soient professionnels de l’habitat, professionnels APF ou simple parents désireux de partager leur expérience.

Merci aux jeunes qui avec leur verve et leur dynamisme nous ont fait part de leurs attentes.

Merci au président de notre association qui a pu se libérer pour être avec nous vendredi et samedi.

Merci à tous ceux qui ne sont pas cités ici. De toute façon, nous étions tous là pour imaginer un habitat nouveau et plus inclusif pour une meilleure qualité de vie ressentie.

Et pour terminer  merci à vous qui nous avez suivi au quotidien sur blog où nous ne manquerons pas de publier les actes de ces journées nationales des parents APF 2016.

C’était un super rendez vous …

02 décembre 2016

Fauteuil roulant, quelle qualité ?

Bricoleur un peu, mais exaspéré beaucoup !

Combien coute un fauteuil manuel ? - Cher ? - Très cher ? - Trop cher ? - Beaucoup trop cher ? - Tout est dans la nuance et quoiqu’il en soit sa cherté est incontestable.

Mais mon exaspération ne s’arrête pas là. Il y quelques années alors je me plaignais auprès d’un marchand de cycles de voir les roues du fauteuil de ma fille se dégonfler régulièrement sa réponse m’a laissé sans voix : « Je n’oserais jamais - m’a-t-il dit - proposer à mes clients des chambres à air d’une gomme d’aussi mauvaise qualité que celles bien souvent montées d’origine sur certains fauteuils ».

Le temps est passé et ma fille a changé de fauteuil. Cette fois, les pneus semblent raisonnablement tenir la pression. Mais, tout pouvant arriver, elle a crevé une roue et là, quelle ne fut pas ma surprise en entreprenant la réparation de voir que la chambre à air n’était pas adaptée à la roue. Beaucoup trop grande, elle était purement et simplement repliée dans le pneu, juste à l’endroit où comme par hasard est apparue la fuite… …

Sur le même registre que  dire de cette dame, qui malgré ses réclamations n’a réussi à avoir  le type de repose-pieds qu’elle souhaitait que grâce aux adaptations que son mari a du faire.

Pour terminer je citerai la remarque d’un « vendeur » de fauteuils, probablement  ergothérapeute qui m’a dit un jour, alors que je me plaignais d’un support de canne qui accrochait partout : « Je me demande si les concepteurs de fauteuils se sont un jour assis sur ou on poussé le matériel que l’on nous demande de vendre ».

Au fait, j’ai oublié de parler du dossier pliant dont l’articulation en plastique s’est cassée à la première utilisation.

Je ne vous direz pas la marque : Dommage …

Pensez y : Samedi 3 décembre journée internationale des personnes handicapées

Papa Ralbol