16 octobre 2017

A propos d'un article sur le rapport de l'OCDE "regard sur la scolarisation 2017"

Auteur de quelques courriers que le GNP/APF a bien voulu reprendre sur ce blog sous la signature de « Papa ras le bol », je me réjouirais s’il ne s’agissait pas de choses aussi graves que le transport scolaire adapté, qu’une maman ait décidé de vous écrire  à son tour sous le pseudo de « Maman colère ». Mais là n’est pas le fond de mon propos.

Je viens de prendre connaissance grâce au lien cité à la fin de ce billet, d’un article de presse sur le rapport de L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) intitulé « Regard sur la scolarisation 2017 » où il est écrit : Cinq choses à retenir du rapport annuel de l'OCDE sur l'éducation française :

  • La France, est le pays qui compte le moins de jours d'école par an en primaire : Les élèves français auraient en moyenne 864 heures de cours par an à l'école primaire.
  • Les dépenses annuelles des établissements scolaires pour un élève de primaire seraient inférieures de 15% à la moyenne des pays membres de l'organisation.
  • Le gouvernement va "dans le bon sens", sauf pour la semaine de quatre jours.
  • Les débouchés des filières professionnelles seraient plus limités en France. Le taux d'emploi des jeunes ayant suivi une filière professionnelle serait inférieur à la moyenne.
  • Le risque de dépression qui recule avec le niveau de formation : en France, la part de dépressifs s'élèverait à 12% parmi les personnes n'ayant pas le baccalauréat, contre 6% pour les diplômés de l'enseignement supérieur

Faut-il applaudir ou s’en plaindre ? - A vous de décider. Mais en ce qui me concerne, je m’indigne de ne trouver dans cet article aucune allusion à la scolarité des enfants handicapés : Inclusion, accompagnement, formation des enseignants … Et même si dans le rapport de plus de 480 pages, que j’ai simplement feuilleté on parle à plusieurs reprises de « l’accès pour tous à une éducation de qualité », je pense qu’un sixième point aurait pu être évoqué dans l’article : Qu’en est-il de la scolarisation de nos enfants en situation de handicap ? – Force est de constater, qu’encore une fois, ils sont oubliés

Pour accéder à l'article:

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/refondation-de-l-ecole/depenses-par-eleve-rythmes-scolaires-cinq-choses-a-retenir-du-rapport-annuel-de-l-ocde-sur-l-education-francaise_2369389.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20170913-[lestitres-coldroite/titre7

11 octobre 2017

Assistant au projet de vie

APV : Assistant au projet de vie

Un service de proximité pour les familles concernées par le handicap

Parents, nous cherchons bien souvent des professionnels qui nous aident pour mieux comprendre et aider nos enfants, mais non contents de nous aider nous souhaitons aussi qu’ils nous écoutent.

Alors, « un dispositif tel que celui de l’assistant au projet de vie (APV), initié par Nexem*, paraît aller dans ce sens. En effet, l’APV joue le rôle d’informateur des familles ; il se place à leurs côtés et les accompagne en privilégiant leur participation. Il les aide à être auteurs de leur vie. C’est aussi un dispositif qui agit pour une société inclusive, une société accessible à tous … et qui s’attache à offrir à chacun la possibilité d’exister. » (Charles Gardou)

Avec l’assistance au projet de vie (APV) il s’agit d’accompagner les familles confrontées à la préparation du projet de vie de leur enfant quel que soient  l’âge et le handicap.

L’expérimentation a été lancée en janvier 2016 par NEXEM*, elle se poursuivra jusqu’en 2018 avec des partenariats associatifs et le concours des ARS (Agences régionales de santé) concernées, de certaines caisses d’allocations familiales et MDPH, ainsi que  diverses collectivités.

Au départ, le dispositif ne visait que les familles d’enfant mineur, mais les demandes ont nécessité un élargissement du champ.

L’APV intervient en fonction des demandes des familles. Il devrait permettre notamment de faire face aux ruptures de parcours et, mieux encore, de les anticiper.

Mais plutôt que de vous contenter de ces quelques extraits, suivez le lien : http://nexem.fr/app/uploads/2017/06/Nexem-Ocirp-Klesia_APV-Brochure.pdf

*Nexem est le principal représentant des employeurs associatifs du secteur social, médico-social et sanitaire

06 octobre 2017

Sensibilisation / formation des aidants familiaux La CNSA soutient les actions de l’APF

LOGOrepairsaidants.jpg

Investie depuis plusieurs années dans l’accompagnement des aidants familiaux, l’APF développe une action de sensibilisation / formation des aidants familiaux de personnes ayant un handicap moteur, avec ou sans trouble associé, ou de personnes polyhandicapées.

Les actions gratuites seront déployées jusqu’à fin 2019. Les formations seront animées par des binômes composés d’aidants familiaux pairs émulateurs et de formateurs spécialistes des thèmes abordés, croisant ainsi les savoirs d’expériences et professionnels. Ce programme a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des aidants familiaux.

Le déploiement des formations

Les formations seront organisées par les délégations et les établissements et services médico-sociaux de l’APF. Leurs thèmes auront été choisis selon les besoins des aidants et au regard de ce qui aura déjà été proposé sur le territoire. Pour cette première année, des régions du Sud- Est, Gand Est …vont se lancer dans l’aventure avec un déploiement de proximité.

Les actions de formation

Les binômes seront préalablement formés à l’animation de dynamique de groupe afin de savoir faciliter l’expression des aidants, valoriser leurs connaissances et compétences et favoriser l’émulation entre pairs.

L’action constitue à la fois une réponse aux besoins recensés à travers l’enquête « la Charge des aidants » (2013) et aux attentes identifiées dans le réseau APF dans le cadre d’un questionnaire envoyé à l’ensemble des structures (2014), les thématiques de formations sont donc le résultat de remontées des terrains.

Pour plus d’information :

Clotilde GIRIER, Chargée de mission Action Aidants familiaux, 01 40 78 69 79 / aidants.familiaux@apf.asso.fr

Vous aidez un proche au quotidien, vous avez envie de transmettre vos expériences et de co-animer des sensibilisations formations d’aidants familiaux vous pouvez retrouver des documents à télécharger dans la colonne de Droite sous le titre… « Repairs Aidants »

Flyer

 Document support  - Expériences/motivations

Vous êtes aidants familiaux et vous souhaiter participer à des sensibilisations/formations contribuant à l’amélioration de votre qualité de vies, nous vous tiendrons régulièrement informés dans la rubrique « Repairs Aidants » de l’avancée et de la mise en place des actions locales.

 Vendredi 6 octobre : C'est la journée nationale des aidants