• Demandes de la CAF - Suites

    Suite à notre article du 20 janvier 2019 sur un courrier que beaucoup de familles qui comptent dans leur foyer fiscal un enfant adulte bénéficiant de l'AAH avec ou sans complément ont reçu.


    La CAF demande sur ce courrier de préciser les natures et montants perçus au titre de revenus de placement pour le foyer. Et plusieurs d'entre vous nous ont fait part d'une diminution du montant des allocations de leur enfant, et même pour certains d’un arrêt de versement de l’AAH mais aussi par voie conséquence de la majoration vie autonome ou du complément de revenu ! Et même de l’APL…

     

    Suite à ce dysfonctionnement, APF France handicap s'est rapproché de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales...) qui a reconnu le problème et s'est engagée lors de la séance du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées) du 14 février 2019 à informer les réseaux CAF pour un traitement adapté des situations. Sont déjà en cours :

    • les éléments d’information supplémentaires sur la notion de revenus de placement prévus pour être diffusés sur le site caf.fr,  
    • l’information au réseau des CAF pour un traitement adapté des situations.

     

    En revanche, il faut absolument renvoyer l'imprimé complété pour permettre le rétablissement plus rapide des droits.


    Il est bien utile de rappeler que les revenus des parents et leurs revenus de placements ne rentrent pas en compte pour le calcul de l'AAH.
    SEULS les revenus de placements des personnes allocataires sont à prendre en compte par la CAF.



    Donc vigilance et n'hésitez pas à nous faire part de vos éventuelles difficultés, ou à contacter votre délégation, pour être accompagné par le service juridique si besoin.

  • Politique en faveur des personnes handicapées

    Lors du Conseil des ministres mercredi 27 février, la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées a présenté une communication portant sur la politique en faveur des personnes handicapées. Elle sera complétée par une communication sur la mise en œuvre de la stratégie autisme d’ici avril 2019.

    Cette politique s’articule autour de cinq priorités.

    1/ L’école inclusive

    2/ L’entreprise inclusive

    3/ L’exercice d’une pleine citoyenneté

    4/ Simplifier l’accès aux droits

    5/ Développer l’accessibilité de tout à tous

    Vous retrouverez plus en détail le compte rendu  du Conseil des Ministres avec plus particulièrement la politique en faveur des personnes handicapées :  https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2019-02-27/la-politique-en-faveur-des-personnes-handicapees

    Si vous avez des questions ou des précisions quant à cette information n’hésitez pas à nous laisser un commentaire 

  • Quand Mattel fait de l'inclusion

    Il n’y a pas que l’AEEH ou l’AHH dans la vie, il y a aussi le côté ludique.

    Prenons par exemple les jouets,  mis à part  avoir recours à un site spécialisé ou au système D on ne voit pas grand-chose sur le marché, le géant Mattel vous savez celui qui commercialise Barbie, oui lui, il va via la ligne Barbie Fashionistas sortir au cours de l’automne 2019 une nouvelle collection, dont  une Barbie en fauteuil et une avec une prothèse, le compte Instagram de Barbie explique :
    « Au fil des ans, la ligne Barbie Fashionistas a évolué pour refléter davantage le monde que les filles voient autour d’elles. Nous sommes ravis d’élargir notre gamme avec les poupées les plus variées et les plus inclusives au monde. »

    Barbie fauteuil.jpg

    Il n’était pas trop tôt 22 ans après que les USA aient sorti Beckie, une amie de Barbie, jolie rousse en fauteuil. J’avais pu m’en procurer une par le biais d’une amie américaine, le sourire de ma fille quand elle a vu une poupée qui comme elle était en fauteuil valait la peine de l’avoir fait venir des USA. A suivre.

    Et vous parents d’enfants en situation de handicap que pensez-vous de ce qui est proposé sur le marché, avez-vous des astuces ou des sites à proposer aux autres parents ?