31 décembre 2014

Entre 2014 et 2015

 

Quoi de plus facile que de passer d’une année à l’autre - Sans le battage qui est fait autour, on ne s’en rendrait même pas compte.

Naïfs que nous sommes, de vouloir croire que quelques vœux suffiront à changer le cours de l’année qui débute et faire oublier les soucis de celle qui s’achève. Pourtant, les membres du GNP et moi-même allons sacrifier à la tradition, non pas parce que les bonnes mœurs le préconisent, non pas parce nous avons la naïveté de croire en nos rêves, mais parce que nous sommes persuadés qu’il nous est possible de contribuer un tant soit peu à l’amélioration de la qualité de vie de nos enfants quels que soient leur âge, leur handicap et leur lieu de vie.

Faisons fi des vœux traditionnels et rapprochons-nous pour avancer ensemble vers une société  inclusive capable d’offrir des écoles qui accueillent avec tous les aménagements, adaptations et accompagnements nécessaires pour ceux qui souhaitent y aller ; des métiers épanouissants à ceux qui peuvent travailler et pour tous une vie digne dans l’environnement qu’ils ont choisi. 

Au-delà des traditionnelles embrassades pensons les uns aux autres sans pour autant nous oublier.  Sachons nous témoigner mutuellement et en permanence notre désir commun d’aller toujours plus avant pour eux et pour nous.

Quelle soit bonne ou non 2015 passera, « on n’arrête pas le futur ». Alors cherchons et trouvons dans un effort commun, chacun de notre place, les moyens pour qu’elle soit la meilleure possible et  se passe au mieux.

 

Bonne année

Le Groupe National des Parents (GNP-APF)

Les commentaires sont fermés.