02 décembre 2016

Fauteuil roulant, quelle qualité ?

Bricoleur un peu, mais exaspéré beaucoup !

Combien coute un fauteuil manuel ? - Cher ? - Très cher ? - Trop cher ? - Beaucoup trop cher ? - Tout est dans la nuance et quoiqu’il en soit sa cherté est incontestable.

Mais mon exaspération ne s’arrête pas là. Il y quelques années alors je me plaignais auprès d’un marchand de cycles de voir les roues du fauteuil de ma fille se dégonfler régulièrement sa réponse m’a laissé sans voix : « Je n’oserais jamais - m’a-t-il dit - proposer à mes clients des chambres à air d’une gomme d’aussi mauvaise qualité que celles bien souvent montées d’origine sur certains fauteuils ».

Le temps est passé et ma fille a changé de fauteuil. Cette fois, les pneus semblent raisonnablement tenir la pression. Mais, tout pouvant arriver, elle a crevé une roue et là, quelle ne fut pas ma surprise en entreprenant la réparation de voir que la chambre à air n’était pas adaptée à la roue. Beaucoup trop grande, elle était purement et simplement repliée dans le pneu, juste à l’endroit où comme par hasard est apparue la fuite… …

Sur le même registre que  dire de cette dame, qui malgré ses réclamations n’a réussi à avoir  le type de repose-pieds qu’elle souhaitait que grâce aux adaptations que son mari a du faire.

Pour terminer je citerai la remarque d’un « vendeur » de fauteuils, probablement  ergothérapeute qui m’a dit un jour, alors que je me plaignais d’un support de canne qui accrochait partout : « Je me demande si les concepteurs de fauteuils se sont un jour assis sur ou on poussé le matériel que l’on nous demande de vendre ».

Au fait, j’ai oublié de parler du dossier pliant dont l’articulation en plastique s’est cassée à la première utilisation.

Je ne vous direz pas la marque : Dommage …

Pensez y : Samedi 3 décembre journée internationale des personnes handicapées

Papa Ralbol

Les commentaires sont fermés.