11 mars 2013

MDPH

Parents satisfaits :

OUI, mais toujours vigilants !

L’inquiétude et la mobilisation des associations ont été prises en compte par le gouvernement qui a retiré les MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées) du projet de loi sur la décentralisation. Pour le moment, les MDPH restent des GIP (Groupements d’intérêt public) dont les départements assurent la tutelle administrative et financière. Elles ne deviennent plus des services intégrés des départements. Avec l’association des paralysés de France (APF) nous saluons ce retrait mais avec elle nous appelons à « rester vigilants », car comme elle le souligne « le fonctionnement des MDPH présente toujours de nombreux dysfonctionnements et limites qu’il est nécessaire de traiter au plus vite ».

Depuis plusieurs mois, l’APF avec d’autres associations dénonce ce projet, « contraire à l’esprit de la loi handicap de 2005. Il aurait entraîné de façon certaine, « de grandes disparités de traitement entre les départements et aurait eu des conséquences désastreuses pour les personnes en situation de handicap » et par le fait nos enfants handicapés.

Mais l’APF reste attentive car la disposition peut être réintroduite par voie d’amendements et la question du fonctionnement des MDPH reste d’actualité, notamment avec la réforme de la dépendance à venir et les discussions autour des MDA (Maisons de l’Autonomie).

L’association poursuit donc sa mobilisation, au niveau national et départemental, pour conserver le modèle actuel de gouvernance des MDPH dans l’intérêt des personnes en situation de handicap et de leur famille pour que la réforme de la dépendance, à venir, prenne en compte tous les besoins et attentes de toutes les personnes en situation de handicap !

Le GNP/APF

 

Les commentaires sont fermés.