14 mai 2013

Aidants proches

Un premier pas décisif vers la reconnaissance des « aidants proches »

COFACE-Handicap (Confédération des organisations familiales de l’Union européenne) dont l’APF est membre actif,  estime que la reconnaissance des aidants proches assortie d’un réel soutien permettrait un maintien et/ou une amélioration de leur qualité de vie et celle des personnes aidées.

Aujourd’hui, la Belgique ouvre la voie : un texte officiel définit maintenant cette notion d’aidant proche.

« L’aidant proche est la personne qui apporte une aide et un soutien continu et régulier à la personne aidée. Elle doit être majeure ou mineure émancipée, être un proche parent (tout parent jusqu’au 4ème degré, y compris par alliance) et/ou avoir développé une relation de confiance et de proximité avec la personne aidée… »

Une définition assez proche de la nôtre, certes, mais qui a le mérite d’être officiellement reconnue par les pouvoirs publics.

Selon Philippe Courard, Secrétaire d’Etat Belge, aux personnes handicapées : «Reconnaître un véritable statut … sera une avancée majeure, parce qu’il concerne de nombreuses personnes à considérer comme de véritables héros….Cette définition est une première étape, un premier pas décisif dans la bonne direction. »  

« Cette reconnaissance… n’entend cependant pas se substituer aux politiques développées par toutes les autorités publiques…Les services, notamment d’accueil, d’aide et d’assistance aux personnes handicapées, doivent continuer à être développés. On ne peut contraindre certains de rentrer dans une relation d’aidant proche en raison de l’insuffisance des aides professionnelles. Il s’agit plutôt d’offrir un maximum de solutions, différentes et complémentaires, aux personnes concernées, en fonction de leurs besoins et de leur choix de vie. »  http://www.aidants-proches.be/fr/activites/news/news-108

Les commentaires sont fermés.