10 avril 2014

A quand une meilleure prise en compte des jeunes en situation de handicap pour le brevet

La date des épreuves du Diplôme National du Brevet est connue depuis le mois de novembre : 

Français :       jeudi 26 juin 2014 de 9h à 12h15 

Mathématiques :        jeudi 26 juin 2014 de 14h30 à 16h30 

Histoire-géographie-éducation civique :       vendredi 27 juin 2014 de 9h à 11h 

Vous n’ignorez certainement pas que les candidats qui présentent un handicap peuvent bénéficier d'aménagements portant sur : 

  •  Les conditions de déroulement des épreuves, pour leur permettre de bénéficier des conditions matérielles et des aides techniques et humaines appropriées à leur situation ;

  • Une majoration du temps pour une ou plusieurs épreuves, qui ne peut en principe pas excéder un tiers du temps initialement imparti, mais peut aller au delà*, eu égard à la situation exceptionnelle du candidat.

  • La conservation, durant cinq ans, des notes à des épreuves ou des unités obtenues, ainsi que, le cas échéant, le bénéfice d'acquis obtenus dans le cadre de la procédure de validation de l'expérience.

  • L'étalement sur plusieurs sessions du passage des épreuves.

  • Des adaptations ou des dispenses d'épreuves, rendues nécessaires par certaines situations de handicap, dans les conditions prévues par arrêté ministériel.

    Les demandes d’aménagement étaient à effectuer dès l’inscription, mais comme il n’est jamais trop tard pour faire valoir ses droits, ne perdez pas de temps si vos enfants sont concernés. Puis dés que vous recevrez la notification vous informant des aménagements accordés, vérifiez sa concordance avec la demande initiale. Si vous souhaitez contester, cette notification fait mention des délais et voies de recours. Vous pouvez le cas échéant, saisir  le médiateur académique ou le défenseur des droits. N’hésitez pas non plus à contacter le N° AZUR Aide-handicap- Ecole au 0810 55 55 00 (du lundi au vendredi de 9h à 17h).

 

*  La majoration pourra être allongée au-delà du tiers du temps eu égard à la situation exceptionnelle du candidat et sur demande motivée du médecin désigné par la CDAPH, lorsque cette dérogation est compatible avec le déroulement de l'épreuve.
L'organisation horaire des épreuves d'examen devra laisser aux candidats handicapés une période de repos et de repas suffisante entre deux épreuves prévues dans la journée ; cette période ne doit pas en toute hypothèse être inférieure à une heure. Pour ce faire ils pourront commencer une épreuve écrite en décalage d'une heure au maximum avec les autres candidats.
 

 

Le GNP-APF regrette encore une fois que le déroulement des épreuves ne prenne pas pleinement en compte la situation des élèves en situation de handicap bénéficiant d’un mi-  temps majoré de composition. Certes, ils pourront commencer une heure plutôt,  soit à 8h le 26 juin et bénéficier d’une heure de repos et de repas avant l’épreuve de l’après-midi. Mais ils seront, comme par le passé, astreints à des journées excessivement longues : une forme de « sur-handicap » qui leur imposera 7h30 d’épreuves au lieu des 5 heures pour les élèves non porteurs de handicap. Et quid de ceux qui bénéficieront de plus d’un tiers temps supplémentaire ?  

Quant à la proposition d’un étalement d’une partie des épreuves sur la session de remplacement en septembre, le GNP-APF y voit une alternative qui n’est pas adaptée. Qui a envie de passer ses congés d’été à réviser alors que les autres sont en vacances ? 

Exigeons que l’organisation du Brevet permette vraiment aux élèves en situation de handicap de participer aux épreuves, comme tout autre candidat valide.

 

Les commentaires sont fermés.