11 juin 2014

La technologie militaire au secours du handicap ...

Une petite révolution ?

Renversée par une voiture il y a quatre ans, Amy Paradis, canadienne de 20 ans, s'est retrouvée avec la partie supérieure de la colonne vertébrale écrasée. Lors de sa première séance de rééducation, on lui a présenté son fauteuil roulant comme l'endroit où elle passerait le reste de ces jours. 

Lundi 24 mars 2014, Amy Paradis, a vu sa vie basculer…

Grâce à un exosquelette, elle a réussi à faire ses premiers pas, non pas sans fatigue pour autant

C'est à   une société américaine  financée pour une part par le département de la défense américain qu'elle doit cette avancée. Les recherches ont d’abord été menées dans le but de mettre au point un exosquelette devant permettre aux soldats de l’armée américaine de transporter de lourdes charges sur de longues distances.

Depuis, la société californienne a évolué pour mettre ses technologies à disposition des citoyens.

Le dispositif d'environ 20 kilos se fixe au corps du patient à l'aide de sangles. Alimenté par des batteries au lithium, l'exosquelette dispose ainsi de trois heures d'autonomie. Il est équipé de petits moteurs situés au niveau des hanches et des genoux qui permettent d'assurer la motricité du dispositif.

Une interface homme-machine permet d'analyser les gestes de la personne pour comprendre ses intentions et agir à la place des fonctions neuromusculaires de la personne. Par exemple, lorsque ce dernier se penche en avant l'exosquelette se met automatiquement en route.

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140403.OBS2582/paraplegique-depuis-quatre-ans-elle-remarche-grace-a-un-exosquelette.html

Encore une raison d’espérer ….

15:11 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.