21 mars 2017

A propos des orthoptistes

Depuis le 7 décembre 2016, les actes susceptibles d'être réalisés par les orthoptistes sont élargis.

Faut-il le rappeler ? - L'orthoptie consiste en des actes d'exploration, de rééducation et de réadaptation de la vision utilisant éventuellement des appareils et destinés à traiter les anomalies de la fonction visuelle. L'orthoptiste intervient sur prescription médicale.

Dorénavant, selon la publication du 06 décembre 2016 de la Direction de l'information légale et administrative les orthoptistes peuvent accomplir certains actes relevant jusqu'à présent de la compétence des ophtalmologistes, ceux-ci restant chargés des prescriptions médicales.

Ainsi, lorsqu'il exerce dans le cabinet d'un médecin ophtalmologiste, au sein d'un établissement de santé ou dans les services de santé au travail, l'orthoptiste peut participer à la prise en charge des patients suivis par un médecin ophtalmologiste et il peut :

  • préparer l'examen médical effectué par le médecin ophtalmologiste ;
  • suivre un patient dont la pathologie visuelle est déjà diagnostiquée afin de vérifier que l'état reste stabilisé.

L'orthoptiste peut également :

  • déterminer l'acuité visuelle et la réfraction, avec ou sans dilatation ;
  • procéder à l'irrigation de l'œil et instillation de collyres ;
  • recueillir des sécrétions lacrymales ;
  • réaliser les séances d'apprentissage à la manipulation et à la pose des lentilles de contact oculaire et des verres scléraux.

Mais au fait, si vous fréquentez les ophtalmologistes (appelés oculistes au temps où les dépassements d’honoraires n’étaient pas monnaie courante), n’avez-vous pas l’impression que cela avait tendance à déjà se pratiquer. Étonnant non ? - De voir comment certaines décisions mettent des lustres pour être appliquées alors que d’autres sont tout naturellement anticipées dans la pratique.

Les commentaires sont fermés.