30 septembre 2014

A propos du rapport JACOB ...

Vous souvenez vous du rapport de Pascal Jacob (avril 2013) ?

Fruit d’un travail de près d’un an, qui a mobilisé l’ensemble des acteurs concernés (professionnels de santé, associations, administrations, collectivités territoriales…), ce rapport fait des propositions innovantes et concrètes, issues des bonnes pratiques mises en œuvre sur le terrain 

« Notre mission est de valoriser toutes les compétences pour permettre aux personnes en situation de handicap un plein accès aux soins. Les personnes elles-mêmes, leur famille, le monde associatif, les professionnels : chacun doit prendre sa part de responsabilité, sous l’impulsion des pouvoirs publics, dans cet important combat pour l’accès de tous aux soins. Plus qu’une question de santé publique, c’est une question d’égalité », avait alors déclaré déclaré Marisol Touraine, tandis que Marie Arlette Carlotti affirmait de son coté : « Ce rapport est extrêmement utile car il part de la parole des principaux concernés : les personnes handicapées, leur entourage et les professionnels qui les soignent et les accompagnent. Il dresse un constat et fait des propositions sur lesquels nous nous appuierons pour améliorer l’accès aux soins et à la santé des personnes handicapées : un droit consacré par la loi du 11 février 2005 et une dimension essentielle de l’accès à la vie de la Cité. » 

Qu’est ce qui a changé depuis ?

Nous attendons vos commentaires ...

Pour en savoir davantage :

Intégralité du rapport :

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-pjacob-0306-macarlotti.pdf

Synthèse du rapport :

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/06_06_13_synthese_Rapport_Jacob.pdf

20 septembre 2014

Inégalité et différence (citation)

Ce n’est pas parce qu’il y a effectivement des différences entre les hommes qu’il faut conclure à la suprématie des uns et à l’infériorité des autres. Il ne faut pas confondre différence et inégalité. »

Jean Rostand (1894-1977)

15 septembre 2014

Rapport Piveteau, qu'en pensez vous ?

 

Le rapport PIVETEAU 

 

M. Denis Piveteau a remis le 20 juin 2014 son rapport « Zéro sans solution » ou « Le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour leurs proches » .

Il propose une mission sur les situations critiques de rupture de prise en charge de personnes handicapées, confiée par la ministre des Affaires Sociales et de la Santé et la ministre déléguée en charge des personnes handicapées en décembre 2013. 

Les dix recommandations majeures de ce rapport : 

  1. Il estime qu’on ne répondra pas aux « situations critiques » en se bornant à mettre en place un traitement qui leur serait réservé.

  2. Il propose de prendre résolument le point de vue de l’usager.

  3. Il propose de raisonner en termes de « réponses » apportées aux situations de handicap.

  4. Pour le rapport, seule la « subsidiarité »( = le recours aux solutions les plus proches possibles du droit commun) permet d’adapter la réponse aux besoins.

  5. Il est souhaitable de structurer les responsabilités : celles de la MDPH (« assembleuse » de solutions individuelles) et celles des autorités de financement (garantes de l’existence et de la pertinence de l’offre).

  6. Il préconise de faire de l’orientation un processus permanent et partagé, capable d’anticiper les besoins et de réagir aux urgences.

  7. Il rappelle que tout travail doit se faire au service du ‘parcours de vie, et donc dans la transversalité sociale, médico-sociale, sanitaire et scolaire.

Consulter le rapport « Zéro sans solution » : le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour leurs proches