Vie associative du GNP - Page 15

  • Les Journées APF/Formation

    « Chez soi »

    Handicaps et lieux de vie

    Quel accompagnement ?

    Longtemps, l’offre d’un hébergement institutionnel regroupant l’ensemble des services proposés à la personne est apparue comme la solution la mieux adaptée pour répondre aux conséquences de la dépendance.

    La revendication légitime des personnes handicapées à pouvoir bénéficier des mêmes prestations au sein de leur domicile ou d’un lieu de vie choisi s’est traduite par le développement de solutions d’hébergement diversifiées ou de petites unités de soins et d’accompagnement au domicile.

    Cette diversification interroge la nature et l’adaptation du travail d’aide et d’accompagnement. Elle confronte les professionnels aux limites des solutions alternatives proposées quand la dépendance requiert des soins de haute technicité. Elle interpelle fortement la nature de la relation qui s’établit avec la personne accompagnée, selon les espaces de vie où se déroulent les accompagnements.

    C’est aux questions soulevées par ces constats que, début février, les intervenants et les participants ont tenté de répondre lors des journées organisées par APF /Formation dans les locaux de l’UNESCO à Paris.

    Nous vous invitons à lire en annexe le programme détaillé de ces journées, des réflexions personnelles et un compte rendu partiel, chacun écrit par un parent et refletant son point de vue.

    Lire tout le dossier

    Le Groupe National des Parents de l’APF

  • Elections pour les Commissions Nationales APF

    Posez votre candidature avant le 20 février: après ce sera trop tard!

    Si vous êtes adhérent depuis un an de notre Association  vous avez la possibilité de présenter votre candidature à l'élection des membres de la Commission Nationale Politique de la famille  (CNPF).

    Cette Commission participe à la définition des orientations politiques de l'Association sur les sujets qui la concernent. Si vous êtes élu(e), vous serez membre de droit  du Conseil APF de votre Région devenant ainsi le relais entre votre région et la  Commission  Nationale.

    Les membres sont élus pour 3 ans  selon les modalités ci après : « Commission Nationale Politique de la Famille » 22 adhérents élus désignés par 3 collèges différents (en sachant que chaque collège est composé de 22 adhérents élus, un par région), à savoir :

    - 12 parents ayant 1 ou plusieurs enfants en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés-

    - 5 parents en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés ayant 1 ou plusieurs enfants

    - 5 membres de la famille de la personne en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés - conjoint, frère, sœur

    - 3 membres du Conseil d'Administration dont un vice-président.

    Pour plus de précisions, vous pouvez vous rapprocher de votre délégation départementale et consulter le site du Groupe National des Parents.

    Pour être éligibles, vous devez jouir de vos droits civiques, être adhérent depuis au moins le 1er janvier 2011 et à jour de cotisation au 31 décembre 2011.

    Si vous souhaitez être candidat, vous devez retourner les différents documents de candidature avant le 20 février prochain, le cachet de la poste faisant foi, au bureau régional APF de votre région.

    N'oubliez pas que

    Nous  avons besoin de vous pour mener à bien tous nos projets et nos actions et que nous sommes à votre disposition pour vous aider dans cette aventure !

    Le GNP

     

  • Entre doute et certitude ...

    P1040562.jpg

    On pouvait craindre que ce soit « entre doute et certitude » qu'allaient se situer les journées nationales des parents d'enfants en situation de handicap que nous avons organisées ces jours derniers. Il n'en est rien, ce fût plutôt : « du doute à la certitude ».

     L'interrogation de départ était : Une société inclusive, rêve ou réalité pour mon enfant quel que soit son handicap ?

    Grâce aux deux cents parents présents, cette question a évoluée vers l'affirmation : Osons construire une société inclusive quels que soient le handicap et le cadre de vie de nos enfants.

    Il ne s'agit pas là, d'une entreprise à brève échéance, plusieurs, voir générations, seront nécessaires, mais il est important d'accélérer les changements.

    *Osons, car il n'y a pas de petit combat.

    *Osons, chacun à notre place de parents, de militant et d'adhèrent

    Ces journées ont aussi permis de :

    >Faire le point sur les aidants familiaux, les reconnaître et les aider.

    >Déplorer la mise en brèches des acquis en matière d'accessibilité.

    >Repenser l'école et l'insertion professionnelle

    >Repenser l'accueil des personnes handicapées et polyhandicapées

    Quant à la séquence émotion, elle a été consacrée à des jeunes luttant pour réussir leur inclusion scolaire et professionnelle.

    D'autres témoignages ont montré des personnes souhaitant réaliser leurs envies au-delà de leurs besoins, et tenter d'accomplir leur projet de logement ou d'épanouissement de leur vie affective.

    Nous avons leurs difficultés voire  leurs déceptions ...

    Sans oublier, ce qui est peut être l'objectif principal de ces journées : le partage et les échanges, preuves que nous ne sommes pas seuls.

    B DUMAS  coordonnateur du Groupe National des Parents