La Première nuit du handicap ...

350159-la-nuit-du-handicap-2018-3.jpg"Venez cinq minutes ou cinq heures !", tel était le slogan de la première Nuit du handicap qui a eu lieu « hier », samedi 9 juin dans plusieurs villes en France.

Pour notre part, ce ne fut ni 5 minutes ni 5 heures car nous avons tout raté. Nous n’étions même pas au courant. Nous avons néanmoins quelques circonstances atténuantes. Il n’était rien prévu dans le Sud. En effet seule une vingtaine de villes étaient concernées : Amiens, Angers, Bordeaux, Boulogne-Billancourt, Buhl, Compiègne, Clichy, Dijon, Le Plessis-Robinson, Les Herbiers, Lille, Paris, Saint-Etienne, Saint-Fargeau, Strasbourg, Toulouse, Troyes, Versailles, Villeneuve-sur-Lot, Wimereux.

La fête était annoncée comme :

  • « Un événement convivial, ouvert à tous et gratuit, avec apéro, concerts, spectacles handidanse, animations handisport, témoignages, restauration solidaire, initiation à la langue des signes...” ».
  • Une soirée pour dépasser les préjugés, une invitation à montrer que la rencontre est une richesse pour tous
  • Une occasion « d’insuffler un vent de créativité, les "dons et talents" des personnes handicapées seront mis en valeur, à travers la musique, l'écriture, le théâtre... »

Des parents du Sud

 

Ndlr : Il semblerait que cette « nuit du handicap » ait mobilisé, dans sa préparation tout au moins, pas mal de parents preuve en est : Clichy : son groupe de parole de parents de handicapés a été primé . Alors si, contrairement à ces parents qui nous ont écrit vous avez participé, nous attendons vos commentaires. Merci 

Plus d’info sur :  la Nuit du handicap

Notez quand même que l’événement avait été annoncé par Faire Face, en bas à droite de cet écran ou encorehttps://www.faire-face.fr/2018/06/06/nuit-du-handicap-samedi-soir/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel