Loisirs / Vacances / Voyages

  • Positiver le handicap ...

    Petite histoire à raconter à nos enfants pour les aider à « faire avec » leur handicap, en tentant de le positiver.

    santon-ane-aux-cruches.jpgIl était une fois, dans un pays régulièrement touché par la sécheresse, un Monsieur, tout à la fois porteur et marchand d’eau. Tous les matins il allait à une source pour remplir des cruches qu’il ramenait à la ville à dos d’âne afin de vendre de l’eau fraiche. L’une des cruches, on ne sait trop pourquoi cabossée et percée, laissait échapper doucement une partie de son contenu au fil du trajet. Tant et si bien qu’incapable de transporter convenablement le précieux liquide qui lui était confié elle se sentait diminuée et incompétente par rapport à ses consœurs étanches et fières.

    A force de trajets le marchand d’eau prit conscience de son mal-être et chemin faisant il lui montra les fleurs qui fleurissaient au bord de la route en lui disant : « C’est beau n’est ce pas ? – Et bien c’est grâce à toi qui chaque jour les arrose en passant ».

    La cruche n’en fut pas guérie pour autant, mais à partir de ce jour là elle se sentie plus utile et à sa façon, égale aux autres. Quant à l’âne, bien qu’il ne puisse pas le dire il se réjouissait chaque jour qu’au fil du trajet sa charge devint de moins en moins lourde.

    *-*-*-*-*-*

    "Très vite, j'ai eu l'impression qu'en fuyant le handicap, on s'isole. Il est là, il faut l'accueillir comme un cinquième membre, composer avec lui.pour ce faire, la connaissance de ses faiblesses me semble primordiale. (Éloge de la faiblesse - Alexandre Jollien – Ecrivain et philosophe).

  • C'est l'été, l'été pour tous

    Une maman nous a écrit : images?q=tbn:ANd9GcR_FFcBP81lIyE8klzzAWT7cLovDV2OvcilCRK-sITm8pzvjOeO

    Le dire, tout simplement … 

    Pour moi Eté, c'est l'espoir des vacances, du changement, du dépaysement, de voir de nouvelles choses.  Avec le handicap, c'est beaucoup plus compliqué, et je dois reconnaître que l'on est tenté parfois de baisser les bras devant les recherches qu'il faut effectuer pour être assurés de trouver un endroit accessible, adapté, sympa  avec l'aide humaine, matérielle nécessaire.

    Tout cela est encore possible lorsque les enfants sont petits, que l'on est soi même plus jeune. Mais lorsqu'ils vieillissent les choses se compliquent un peu. Peut être plutôt trouver des solutions de répit pour soi même et des solutions adaptées de vacances pour nos enfants.

    Au final qui réussira à partir et profiter réellement de ces vacances, c'est-à-dire : l'esprit tranquille ?

    L'été ca peut être aussi l'occasion de retrouver les amis, la famille... plus de temps pour les rencontrer, partager des moments sympa autour d'un barbecue, profiter du soleil, du chant des oiseaux.....

    Profiter tout simplement. 

    **********

    Nous ne rajouterons rien à ces mots, ils se suffisent à eux-mêmes. 

    Nous donnerons, seulement, même s’il est un peu tard, une adresse, non parce que nous la connaissons, mais parce qu’elle nous a été communiquée et qu’elle peut être intéressante. C’est celle d’un Village Vacances OUVERT A TOUS Labellisé Tourisme et Handicap, Lauréat des Trophées de l'accessibilité des Régions. http://www.vsa-correze.com/

    ***********

    A lire aussi dans la rubrique Vu sur le Net : 

    Dessine-moi un parent – Stratégie nationale de soutien à la parentalité – 2018 - 2022.

  • La Première nuit du handicap ...

    350159-la-nuit-du-handicap-2018-3.jpg"Venez cinq minutes ou cinq heures !", tel était le slogan de la première Nuit du handicap qui a eu lieu « hier », samedi 9 juin dans plusieurs villes en France.

    Pour notre part, ce ne fut ni 5 minutes ni 5 heures car nous avons tout raté. Nous n’étions même pas au courant. Nous avons néanmoins quelques circonstances atténuantes. Il n’était rien prévu dans le Sud. En effet seule une vingtaine de villes étaient concernées : Amiens, Angers, Bordeaux, Boulogne-Billancourt, Buhl, Compiègne, Clichy, Dijon, Le Plessis-Robinson, Les Herbiers, Lille, Paris, Saint-Etienne, Saint-Fargeau, Strasbourg, Toulouse, Troyes, Versailles, Villeneuve-sur-Lot, Wimereux.

    La fête était annoncée comme :

    • « Un événement convivial, ouvert à tous et gratuit, avec apéro, concerts, spectacles handidanse, animations handisport, témoignages, restauration solidaire, initiation à la langue des signes...” ».
    • Une soirée pour dépasser les préjugés, une invitation à montrer que la rencontre est une richesse pour tous
    • Une occasion « d’insuffler un vent de créativité, les "dons et talents" des personnes handicapées seront mis en valeur, à travers la musique, l'écriture, le théâtre... »

    Des parents du Sud

     

    Ndlr : Il semblerait que cette « nuit du handicap » ait mobilisé, dans sa préparation tout au moins, pas mal de parents preuve en est : Clichy : son groupe de parole de parents de handicapés a été primé . Alors si, contrairement à ces parents qui nous ont écrit vous avez participé, nous attendons vos commentaires. Merci 

    Plus d’info sur :  la Nuit du handicap

    Notez quand même que l’événement avait été annoncé par Faire Face, en bas à droite de cet écran ou encorehttps://www.faire-face.fr/2018/06/06/nuit-du-handicap-samedi-soir/