Loisirs / Vacances / Voyages

  • Quand Mattel fait de l'inclusion

    Il n’y a pas que l’AEEH ou l’AHH dans la vie, il y a aussi le côté ludique.

    Prenons par exemple les jouets,  mis à part  avoir recours à un site spécialisé ou au système D on ne voit pas grand-chose sur le marché, le géant Mattel vous savez celui qui commercialise Barbie, oui lui, il va via la ligne Barbie Fashionistas sortir au cours de l’automne 2019 une nouvelle collection, dont  une Barbie en fauteuil et une avec une prothèse, le compte Instagram de Barbie explique :
    « Au fil des ans, la ligne Barbie Fashionistas a évolué pour refléter davantage le monde que les filles voient autour d’elles. Nous sommes ravis d’élargir notre gamme avec les poupées les plus variées et les plus inclusives au monde. »

    Barbie fauteuil.jpg

    Il n’était pas trop tôt 22 ans après que les USA aient sorti Beckie, une amie de Barbie, jolie rousse en fauteuil. J’avais pu m’en procurer une par le biais d’une amie américaine, le sourire de ma fille quand elle a vu une poupée qui comme elle était en fauteuil valait la peine de l’avoir fait venir des USA. A suivre.

    Et vous parents d’enfants en situation de handicap que pensez-vous de ce qui est proposé sur le marché, avez-vous des astuces ou des sites à proposer aux autres parents ?

  • Vacances - Répit & Handicap

    Rappel Les 1-2 et 3 février à Strasbourg, JOURNÉES NATIONALES DES PARENTS : Vous êtes tous invités. Renseignez vous auprès de votre délégation APF ou d'un établissement et services APF. Vous pouvez aussi vous inscrire directement à droite de cet écran. Thème de ces journées :

    « La désinstitutionalisation, pas sans nous !

    Le processus est en cours. Parents, soyons partie prenante. »

    Mais aussi

    Connaissez-vous Grillons et Cigales ? - Des vacances pour eux, du répit pour nous

    Cette association a développé depuis 88 ans son savoir-faire pour accueillir en séjours adaptés de jeunes de 8 à 18 ans, déficients visuels, souvent porteurs de handicaps associés ses centres en région Auvergne Rhône-Alpes. Depuis 2 ans un peu comme notre association APF France Handicap l’a fait de son coté, elle s’est ouverte à d’autres types de handicap.

    images?q=tbn:ANd9GcRirhlsqoEeI4BLgXmIul_0PgOuomoXYRnxy1IXwFzhmcYhddJuNg

    Cette diversité, nous le savons tous, est une richesse qui contribue à prendre ou reprendre confiance en soi, s’épanouir, ou encore se révéler au sein d’un groupe social sans jugement.

    Grillons et Cigale propose des séjours durant les vacances, des séjours de repos, de répit, d’une ou plusieurs semaines, en pleine nature, dans l’esprit et sous la forme d’une colonie de vacances mais avec un encadrement médical et éducatif important.

    Pour nous parents, ces séjours sont une excellente occasion d’apprendre à faire confiance à nos enfants et faire preuve de suffisamment de lâcher prise pour se concentrer sur d’autres aspects nécessaires à l’équilibre et au bien être de chaque membre de la famille.

    Pour en savoir plus : contact@grillonsetcigales.org - 04 78 83 40 83 - 1, rue du Docteur Rafin, 69009 LYON

    Ou encore : grillonsetcigales.org/

  • Positiver le handicap ...

    Petite histoire à raconter à nos enfants pour les aider à « faire avec » leur handicap, en tentant de le positiver.

    santon-ane-aux-cruches.jpgIl était une fois, dans un pays régulièrement touché par la sécheresse, un Monsieur, tout à la fois porteur et marchand d’eau. Tous les matins il allait à une source pour remplir des cruches qu’il ramenait à la ville à dos d’âne afin de vendre de l’eau fraiche. L’une des cruches, on ne sait trop pourquoi cabossée et percée, laissait échapper doucement une partie de son contenu au fil du trajet. Tant et si bien qu’incapable de transporter convenablement le précieux liquide qui lui était confié elle se sentait diminuée et incompétente par rapport à ses consœurs étanches et fières.

    A force de trajets le marchand d’eau prit conscience de son mal-être et chemin faisant il lui montra les fleurs qui fleurissaient au bord de la route en lui disant : « C’est beau n’est ce pas ? – Et bien c’est grâce à toi qui chaque jour les arrose en passant ».

    La cruche n’en fut pas guérie pour autant, mais à partir de ce jour là elle se sentie plus utile et à sa façon, égale aux autres. Quant à l’âne, bien qu’il ne puisse pas le dire il se réjouissait chaque jour qu’au fil du trajet sa charge devint de moins en moins lourde.

    *-*-*-*-*-*

    "Très vite, j'ai eu l'impression qu'en fuyant le handicap, on s'isole. Il est là, il faut l'accueillir comme un cinquième membre, composer avec lui.pour ce faire, la connaissance de ses faiblesses me semble primordiale. (Éloge de la faiblesse - Alexandre Jollien – Ecrivain et philosophe).