Positiver le handicap ...

Petite histoire à raconter à nos enfants pour les aider à « faire avec » leur handicap, en tentant de le positiver.

santon-ane-aux-cruches.jpgIl était une fois, dans un pays régulièrement touché par la sécheresse, un Monsieur, tout à la fois porteur et marchand d’eau. Tous les matins il allait à une source pour remplir des cruches qu’il ramenait à la ville à dos d’âne afin de vendre de l’eau fraiche. L’une des cruches, on ne sait trop pourquoi cabossée et percée, laissait échapper doucement une partie de son contenu au fil du trajet. Tant et si bien qu’incapable de transporter convenablement le précieux liquide qui lui était confié elle se sentait diminuée et incompétente par rapport à ses consœurs étanches et fières.

A force de trajets le marchand d’eau prit conscience de son mal-être et chemin faisant il lui montra les fleurs qui fleurissaient au bord de la route en lui disant : « C’est beau n’est ce pas ? – Et bien c’est grâce à toi qui chaque jour les arrose en passant ».

La cruche n’en fut pas guérie pour autant, mais à partir de ce jour là elle se sentie plus utile et à sa façon, égale aux autres. Quant à l’âne, bien qu’il ne puisse pas le dire il se réjouissait chaque jour qu’au fil du trajet sa charge devint de moins en moins lourde.

*-*-*-*-*-*

"Très vite, j'ai eu l'impression qu'en fuyant le handicap, on s'isole. Il est là, il faut l'accueillir comme un cinquième membre, composer avec lui.pour ce faire, la connaissance de ses faiblesses me semble primordiale. (Éloge de la faiblesse - Alexandre Jollien – Ecrivain et philosophe).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel