Témoignages - Page 5

  • Fauteuil roulant, quelle qualité ?

    Bricoleur un peu, mais exaspéré beaucoup !

    Combien coute un fauteuil manuel ? - Cher ? - Très cher ? - Trop cher ? - Beaucoup trop cher ? - Tout est dans la nuance et quoiqu’il en soit sa cherté est incontestable.

    Mais mon exaspération ne s’arrête pas là. Il y quelques années alors je me plaignais auprès d’un marchand de cycles de voir les roues du fauteuil de ma fille se dégonfler régulièrement sa réponse m’a laissé sans voix : « Je n’oserais jamais - m’a-t-il dit - proposer à mes clients des chambres à air d’une gomme d’aussi mauvaise qualité que celles bien souvent montées d’origine sur certains fauteuils ».

    Le temps est passé et ma fille a changé de fauteuil. Cette fois, les pneus semblent raisonnablement tenir la pression. Mais, tout pouvant arriver, elle a crevé une roue et là, quelle ne fut pas ma surprise en entreprenant la réparation de voir que la chambre à air n’était pas adaptée à la roue. Beaucoup trop grande, elle était purement et simplement repliée dans le pneu, juste à l’endroit où comme par hasard est apparue la fuite… …

    Sur le même registre que  dire de cette dame, qui malgré ses réclamations n’a réussi à avoir  le type de repose-pieds qu’elle souhaitait que grâce aux adaptations que son mari a du faire.

    Pour terminer je citerai la remarque d’un « vendeur » de fauteuils, probablement  ergothérapeute qui m’a dit un jour, alors que je me plaignais d’un support de canne qui accrochait partout : « Je me demande si les concepteurs de fauteuils se sont un jour assis sur ou on poussé le matériel que l’on nous demande de vendre ».

    Au fait, j’ai oublié de parler du dossier pliant dont l’articulation en plastique s’est cassée à la première utilisation.

    Je ne vous direz pas la marque : Dommage …

    Pensez y : Samedi 3 décembre journée internationale des personnes handicapées

    Papa Ralbol

  • Indemnités et AAH ...

    A propos d’indemnités

    Humour certes, mais coup de gueule aussi.

    Dans une période où l’on nous parle beaucoup des présidents de la république anciens ou à venir, les indemnités de ceux qui ont occupé ou auront occupé le poste viennent d’être mises au gout du jour.

    J’aimerais bien entrer dans le fond du débat mais ce n’est pas lieu ici. En revanche je me demande pourquoi à l’instar de l’allocation adulte handicapé, généralement appelée AAH on ne diminuerait pas, même si elles vont être revues à la baise les indemnités de ces Messieurs, puisque pour l’instant il n’y a pas de dame, quel qu’en soit le montant, en fonction de leurs autres revenus notamment ceux des conférences qu’ils donnent grâce à la notoriété qu’ils ont acquise en étant président. Une personne handicapée qui travaille, nos fils ou nos filles, doivent chaque trimestre faire une déclaration de revenus (DRT) qui donne lieu à une réfection sur leur AAH, voir même une suppression s’il gagne plus de 1,4 SMIC. Et si jamais ils vivent officiellement en couple les revenus de leur conjoint sont également pris en compte.

    C’est pourquoi je dis : « Non ! Il faut que tout le monde soit logé à la même ancienne ». Un principe qui d’ailleurs pourrait aller bien au-delà des seuls ex et futur ex-présidents.

    On peut toujours rêver, non ?

    Papa Ralbol

    Rappel : les 25-26 et 27 novembre prochains se dérouleront à Arcachon nos journées nationales de parents d’enfants en situation de handicap (JNP) ? Vous pouvez télécharger le bulletin d'inscription et consulter le programme en cliquant sur JNP en haut de cet écran : colonne de droite

     

  • Relance.....Appel à témoignage

    Nous attendons vos témoignages !

    marie-pierre.morel@apf.asso.fr

     

    Transporter un enfant handicapé en voiture est une situation souvent compliquée...

    Adaptation Carony Kids.jpg

    Il peut être installé sur le siège de la voiture dans un siège auto, sur un rehausseur, ou seulement avec la ceinture de sécurité du véhicule. Il peut rester assis dans son fauteuil roulant, voire sa poussette, dans un véhicule conçu pour cela, sous certaines conditions.

    Vous éprouvez des difficultés à choisir ou à utiliser les produits grand-public ou spécialisés. Ou votre enfant voyage dans une situation inconfortable et vous ne le trouvez pas bien protégé. Ou encore, le véhicule qui le transportait a été accidenté, avec ou sans conséquence pour votre enfant.

    Faites-nous part de votre expérience. Ces informations seront utiles à l’élaboration d’un guide sur "la sécurité automobile des enfants handicapés."

    Merci d'adresser vos remarques et témoignages à Marie Pierre Morel  marie-pierre.morel@apf.asso.fr