Témoignages - Page 3

  • JO - APF & Handicap

    Voici ci après l'intégralité d'un courrier que nous avons reçu sur notre boite : gn.parents@apf.asso.fr en réaction à un communiqué de presse relatif aux JO

    Le GNP laisse au lecteur le soin de juger.

    Mesdames, Messieurs du GNP,

    Le 1er octobre vous avez publié sur ce blog un communiqué1 de presse de votre association, l’APF, à propos de Jeux olympiques. Pourquoi pas? - Même si nos préoccupations de parents ne nous permettent pas toujours de jouir pleinement de ces festivités et si d’un point de vue général je ne partage pas l’optimisme qui transparaît. Mais la n’est pas l’objet de mon propos indigné qui je l’espère pourra être mis en ligne. En effet, on peut lire dans ce communiqué : 

    • « Au-delà des milliers de personnes en situation de handicap qui viendront du monde entier pour assister aux différentes épreuves de ces jeux, ce sont plus de 4 000 athlètes en situation de handicap que Paris accueillera». Mais avez-vous pensé en écrivant ces mots aux 4000 personnes handicapées qui ont dû s’exiler en Belgique du fait du manque de places chez nous ? – 4000, drôle de coïncidence, non ?
    • Par ailleurs pour être « tendance » et sans doute au gout du jour le texte du communiqué est rédigé avec une orthographe dite inclusive2. Comment osez-vous vous glisser dans cette brèche élitiste qui exclut en rendant le texte difficile à lire alors qu’à l’opposé beaucoup d’entre nous militent pour le FALC3, ce mode de rédaction facile à lire et à comprendre afin de faciliter à tous l’accès à la lecture et sa compréhension ?

    Je vous en pris, faute de revoir votre copie manifestez à l’avenir un peu plus de retenue quel que soit votre enthousiasme, car pour moi, cette fois c’est raté.

    Papa Ras le bol

    1.      Lire le communiqué : Jeux olympiques et paralympiques 2024 à Paris : l'APF mobilisée pour ...

    2.     Ce qu’ils en pensent : L'Académie française met en garde contre le «péril mortel» de l'écriture inclusive

    3.      Pour en savoir plus : Facile à Lire et à Comprendre - Com'access

  • A propos d'un article sur le rapport de l'OCDE "regard sur la scolarisation 2017"

    Auteur de quelques courriers que le GNP/APF a bien voulu reprendre sur ce blog sous la signature de « Papa ras le bol », je me réjouirais s’il ne s’agissait pas de choses aussi graves que le transport scolaire adapté, qu’une maman ait décidé de vous écrire  à son tour sous le pseudo de « Maman colère ». Mais là n’est pas le fond de mon propos.

    Je viens de prendre connaissance grâce au lien cité à la fin de ce billet, d’un article de presse sur le rapport de L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) intitulé « Regard sur la scolarisation 2017 » où il est écrit : Cinq choses à retenir du rapport annuel de l'OCDE sur l'éducation française :

    • La France, est le pays qui compte le moins de jours d'école par an en primaire : Les élèves français auraient en moyenne 864 heures de cours par an à l'école primaire.
    • Les dépenses annuelles des établissements scolaires pour un élève de primaire seraient inférieures de 15% à la moyenne des pays membres de l'organisation.
    • Le gouvernement va "dans le bon sens", sauf pour la semaine de quatre jours.
    • Les débouchés des filières professionnelles seraient plus limités en France. Le taux d'emploi des jeunes ayant suivi une filière professionnelle serait inférieur à la moyenne.
    • Le risque de dépression qui recule avec le niveau de formation : en France, la part de dépressifs s'élèverait à 12% parmi les personnes n'ayant pas le baccalauréat, contre 6% pour les diplômés de l'enseignement supérieur

    Faut-il applaudir ou s’en plaindre ? - A vous de décider. Mais en ce qui me concerne, je m’indigne de ne trouver dans cet article aucune allusion à la scolarité des enfants handicapés : Inclusion, accompagnement, formation des enseignants … Et même si dans le rapport de plus de 480 pages, que j’ai simplement feuilleté on parle à plusieurs reprises de « l’accès pour tous à une éducation de qualité », je pense qu’un sixième point aurait pu être évoqué dans l’article : Qu’en est-il de la scolarisation de nos enfants en situation de handicap ? – Force est de constater, qu’encore une fois, ils sont oubliés

    Pour accéder à l'article:

    http://www.francetvinfo.fr/societe/education/refondation-de-l-ecole/depenses-par-eleve-rythmes-scolaires-cinq-choses-a-retenir-du-rapport-annuel-de-l-ocde-sur-l-education-francaise_2369389.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20170913-[lestitres-coldroite/titre7

  • Hommage à Simone Veil

    Communiqué du GNP :

    Suite à l’annonce de la mort de Madame Simone Veil, les hommages sont unanimes et multiples à l’instar de celui de JL Borloo qui vendredi au JT de 20h reconnaissait chez elle : une vie consacrée à « lutter contre les souffrances et les humiliations ».

    Parents du GNP, aux cotés de notre association l’APF, nous saluons «la mémoire d’une humaniste engagée dans la défense des droits » … « qui s’est battue toute sa vie pour défendre les droits et la liberté de toutes et tous ».

    Aux cotés de tous ses engagements qui imposent respect et reconnaissance nous tenons à souligner ici, qu’à une époque où la politique du handicap n’en était qu’à des balbutiements c’est elle, Simone Veil, qui en juin 1975 en sa qualité de ministre de la santé et des affaires sociales a défendu le texte qui a servi de référence à la création d’une vraie politique du handicap autour d’axes fondamentaux tels que : le droit au travail, la garantie d’un minimum de ressources, le droit à l’intégration scolaire et sociale. L’accessibilité n’était pas ignorée, mais ici peut être plus qu’ailleurs, les freins sont encore multiples.

    Aujourd’hui, 12 ans après la loi de février 2005, pugnacité et militantisme doivent faire partie intégrante de nos hommages. Sachons les mettre au service de l’inclusion. En 1975, Madame Veil ne connaissait peut-être pas ce mot, mais l’esprit de la démarche est resté le même.

    *****

    Lien vers le communiqué de presse de l’APF : https://www.apf.asso.fr/sites/default/files/cp_mort_simone_veil.pdf?token=bPyWKXsM

    Lien vers l’article publié par l’APF :  http://www.faire-face.fr/2017/06/30/simone-veil-handicap/