• Handicap : Des droits accordés à vie ...

    Sous quels auspices se présente l’année 2019 ?

    - Bien malin qui le dira sans risque d’erreur et quoiqu’il en soit, malgré tous nos vœux pour la meilleure des années possible, il ne nous appartient pas ici de nous avancer sur ce terrain. Aussi, sans fermer les yeux sur tout ce qui se passe autour de nous restons-en à quelques certitudes « intéressantes » qui nous concernent plus particulièrement, nous les parents d’enfants en situation de handicap.

    Depuis le 1er janvier des « droits à vie » ont été accordés aux personnes dont le handicap n'est pas susceptible d’évoluer. Ces droits concernent l'AAH (allocation aux adultes handicapés), pour les personnes ayant un taux d'invalidité d'au moins 80%, la RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), la carte mobilité et pour les plus jeunes d’entre nous : l’AEEH,  (allocation d’éducation de l’enfant handicapé) jusqu’aux 20 ans de l’enfant.

    3987_222_AEEH.jpgEn principe il en est ainsi fini avec certaines et quelques démarches répétitives que cela impliquait pour les personnes en situation de handicap et leur famille.

    Mais, sachons quand même relativiser car, pour ne parler que de l’AEEH, cela ne va concerner que ceux qui n’ont que l’allocation de base même si elle est assortie d’un taux d’incapacité supérieur à de 80%. En effet, les compléments ne sont attribués que pour une durée au moins égale à deux ans et au plus égale à cinq ans.

    NDLR : Même si nous ne sommes pas en possession de chiffres précis on peut penser que par le fait, seuls environ 50% des bénéficiaires de l’AEEH seront concernés.

  • Deux fois valent mieux qu'une

    Puisqu’il est parait-il de bon ton de présenter des vœux de bonne année jusqu’au 31 janvier, permettez moi au nom du GNP d’envisager la meilleure des années possible pour ceux d’entre vous qui n’ont pas lu notre précédent billet.  J’ignore et je n’ai pas à connaitre les résolutions que vous avez prises, comme j’ignore celles qu’ont pu prendre vos enfants ou que, à tort ou à raison vous avez prises pour eux. Je me contenterai de souhaiter que vous les teniez pour le mieux être de vous tous.

    Bien téméraire est-il celui qui pérore en annonçant ce que nous proposera 2019, pouvons nous sincèrement être optimistes ? - Les 360 jours restant à venir nous le dirons.

    Pour ma part, malgré les élections à venir au sein de notre association j’espère pouvoir continuer à faire un bout de chemin avec vous en compagnie d’un Groupe National de Parents (GNP) beaucoup plus fourni. Merci à ceux qui ont participé durant ce mandat et très sincèrement j’espère que nous pourrons continuer ensemble lors du prochain mandat. A six nous nous sommes targués de l’appellation de Groupe National, soyez assurés qu’elle n’est pas usurpée, mais combien ne serait-elle pas plus représentative si nous étions treize. Ni porte bonheur, ni porte malheur mais tout simplement  avec un élu par région.

    Ces derniers temps nous avons multiplié, un peu trop lourdement peut-être, les appels pour vous inviter à venir participer à nos Journées Nationales les 1,2 et 3 février à Strasbourg, et aujourd’hui j’insiste encore sur l’importance de votre présence. Mais, sans concurrence entre les deux, votre candidature au GNP l’est tout autant, sachant que dans les deux cas il n’est pas trop tard pour vous inscrire. Alors renseignez vous vite et pourquoi, ne viendriez vous pas à nos journées pour que nous en parlions.

    Amis parents, à bientôt, je n’en doute pas, et bonne et heureuse année, sachant comme je l’ai entendu récemment que le mot heureux, avec son X à la fin ne semble s’écrire qu’au pluriel. Ce qui me permets de conclure en disant plus nous serons mieux ce sera !

    Patricia Dedourge – Coordonatrice du GNP APF

  • Le GNP - APF vous dit : BONNE ANNÉE !

    A l’heure où il est de bon ton d’envisager le meilleur pour tous, nous ne saurions déroger à la règle. L’équipe du GNP vous souhaite pour 2019, tout aussi sincèrement que cordialement, la plus belle des années possible. Elle démarre fort avec nos Journées nationales et elle sera synonyme de mobilisation avec les élections au sein de notre association, mais, notre objectif principal restera : le mieux être de nos enfants et de nous mêmes. Certes 2018 a été marqué par le congrès de notre association, mais elle a bousculé notre calendrier traditionnel qui depuis des lustres avait fixé nos journées nationales à la fin du mois de novembre. Nous souhaitons de tout cœur que ce changement ne nous empêche pas de nous retrouver nombreux à Strasbourg entre parents les 1-2 et 3 février pour affirmer entre autres choses notre volonté d’être partie prenante à la désinstitutionnlisation qui arrive.

    Ce début 2019 marque aussi pour nous la fin d’un mandat national au sein de l’association où nous avons souffert d’un manque de représentation. Seulement six régions étaient représentées au GNP (Groupe National de Parents), souhaitons que dorénavant chaque région puisse y siéger. A 13 nous serons plus forts pour porter la parole de nos enfants et faire entendre la notre.

    Nous aurons encore et toujours besoin de vous pour soutenir en permanence notre marche en avant pour un mieux être de nos enfants. Avec la participation de tous ceux qui le souhaitent nous ferons tout pour être encore plus vigilants, critiques mais avant tout constructifs.

    Encore une fois ; bonne année à toutes et tous en attendant de vous retrouver à Strasbourg, dans telle ou telle instance APF ou tout simplement sur ce blog.

    Le GNP (Groupe National de parents APF) : Emmanuelle, Jean Marie, Laetitia, Marie Claude, Patricia et Pierre.