29 mai 2017

Un plaidoyer pour les aidants

Pour une véritable politique européenne envers les aidants familiaux
Si vous êtes un aidant familial, merci de prendre quelques minutes pour remplir notre questionnaire en ligne. Chaque opinion compte ! Aidez COFACE Families Europe et COFACE Handicap à façonner leur plaidoyer européen pour attirer l'attention des décideurs sur les défis les plus pressants rencontrés par les aidants familiaux!

Les familles en Europe sont fortement affectées par les changements sociaux et démographiques actuels, comme le vieillissement croissant de la population, l'évolution des structures familiales ou la situation des familles intergénérationnelles. L'objectif de cette collecte de données est, d'une part, d'explorer certains des défis auxquels sont confrontés les aidants familiaux dans l'accès aux ressources, aux services ou aux aménagements horaires adéquats dans différents États membres de l'UE. D'autre part, nous espérons trouver de bons exemples de politiques nationales ou locales qui aident les aidants familiaux à équilibrer leur vie professionnelle, familiale et personnelle.
Nous vous remercions  par avance de bien vouloir le remplir et  de le distribuer autour de vous au plus grand nombre, via vos réseaux. La collecte des données aura lieu jusqu’au 30 juin 2017. Plus nous aurons de données, plus nos revendications auront de force !

https://www.surveymonkey.com/r/COFACE_Carers_FR

25 mai 2017

Le vote de nos enfants majeurs ...

Nos enfants majeurs peuvent voter !

Où qu’ils vivent, et quel que soit leur handicap nos enfants majeur ont par principe et définition, le droit de voter. Mais c’est peut-être, dans certains cas,  à nous les parents de veiller à ce qu’ils puissent l’exercer librement même s’ils sont sous tutelle.

  • En ce qui concerne les personnes majeures sous tutelle, elles ont toutes le droit de vote sauf interdiction expresse assez rare du juge des tutelles. C’est la loi du 5 mars 2007, qui en modifiant l'article L 5 du code électoral a établi le droit de vote des majeurs sous tutelle comme principe de base avec l’objectif de permettre aux électeurs handicapés de voter de façon autonome, quel que soit leur handicap.
  • En ce qui concerne les personnes bénéficiant d’autres systèmes de protection sauvegarde de justice, curatelle.. , elles ont toujours été inscrites et le restent de droit, sur les listes électorales

A ce jour, pour exercer son droit de vote, toute personne qui ne peut pas se déplacer pour raison de maladie ou handicap peut faire une demande de procuration par simple appel téléphonique à la gendarmerie ou au commissariat. Un délégué de la préfecture viendra sur place recueillir sa procuration. Notez, par ailleurs que le handicap et la maladie ne sont pas les seules raisons admises pour donner procuration, mais dans ces autres cas là il vaut mieux se déplacer.

Quant aux personnes handicapées pouvant se déplacer, elles peuvent bien sûr voter en se rendant directement au bureau de vote où elles peuvent être accompagnées d'un électeur de leur choix, pas obligatoirement du même bureau de vote, ni de la même commune, afin d'accomplir certains actes (introduire l'enveloppe dans l'urne, signer la liste d'émargement). Cette personne  peut elle aussi entrer dans l'isoloir avec l'électeur qu'elle accompagne. Si l'électeur ne peut signer, l’accompagnateur devra signer à sa place avec la mention manuscrite : « l'électeur ne peut signer lui-même ». Si elle le souhaite la personne handicapée peut aussi préparer leur bulletin de vote à son domicile en se faisant aider si besoin par un tiers.

 

Pour plus d’informations : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11507?xtor=EPR-100

21 mai 2017

Cinéma et Handicap

A suivre si vous êtes dans le coin, mais aussi à faire connaitre pour susciter des émulations.

Les dispositions indispensables à l’accueil de tous les publics ont été prises : salle de projection entièrement accessible aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR), films sous-titrés en français, audio description, boucle magnétique, présentation des séances en Langue des Signes Française (LSF) par l’URAPEDA, sous-titrage simultané des débats…

Mais de quoi s’agit-il ? – Du festival « Entr’2 Marches» tout simplement.

 

 

Pour la 8ème année consécutive, la délégation des Alpes Maritimes de l’Association des Paralysés de France (APF) présente le Festival International « Entr’2 Marches».  Avec le soutien d’une Marraine d’exception, l’actrice, scénariste et réalisatrice Chantal LAUBY ainsi que de nombreux partenaires, ce Festival met à l’honneur les personnes en situation de handicap. Le Jury 2017, composé de personnes aux divers handicaps (moteur, sensoriel et mental) sera présidé par Noémie CHURLET, comédienne sourde.

 

En parallèle du Festival de Cannes, le Festival « Entr’2 Marches » aborde le thème du handicap à travers la réalisation et la production de courts-métrages. Qu’il s’agisse de fictions, reportages, documentaires, films de communication, films d’ateliers et gestes audiovisuels amateurs, 37 courts-métrages représentant 27 pays composent la sélection officielle du Festival 2017 !

Pour assister aux projections, débattre et échanger… rendez-vous : du dimanche 21 au vendredi 26 mai Salle de spectacle - 45, rue de Mimont à Cannes (gracieusement prêtée par la Ville de Cannes)    

Toutes les séances - animées par François LAPEROU – sont gratuites et suivies du vote du public, puis de la délibération du Jury.  Réservation en ligne sur le site du Festival http://entr2marches.fr/