Scolarité/Etudes - Page 2

  • Une école de pilotage de drones pour jeunes personnes handicapées

    Ca c’est de l’innovation ! (ou alors je ne m’y connais pas)

    drone-r-falcon-camera-planification-vol-direction-lock-e1504889086161.jpg

    Un IEM* vient de créer une école de pilotage de drones. Il s’agit de l’IEM-APF France Handicap « Paul DUPAS » à Liévin (62800).

    Dans un marché de l’emploi où il n’est pas facile de trouver sa voie, la situation est particulièrement complexe pour les personnes en situation de handicap dont certains de nos enfants. Le dire est quasiment devenu un lieu commun mais le vivre reste un calvaire.

    Comment concilier handicap, technologie et qualification professionnelle ? - L’IEM de Liévin a résolu l’équation en proposant un nouveau métier compatible avec le handicap : pilote de drones, avec à l’appui une école de pilotage adaptée aux personnes en fauteuil roulant. La formation  se fait par étapes, plutôt ludique au début elle devient peu à peu professionnelle.

    C’est nouveau et les débouchés sont multiples : reportage et film événements, sécurité avec images de contrôle, agriculture, publicité, batiment … 

    Grâce à cette initiative l’IEM a été récompensé par le prix OCIRP Handicap 2018 le 27 juin dernier en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées.

    Selon le directeur général de l'OCIRP, " Le prix OCIRP Handicap joue depuis dix ans un rôle de sensibilisation sur l'ensemble des thématiques du handicap, avec l'objectif justement de mieux faire connaître des projets ou des histoires réussies » 

    BD

    *-*-*-*-*-*-*

     « Le handicap est toujours une situation difficile. Mais il pousse, il nous pousse à être innovants, ingénieux et avant tout plus humains » (Patrick GOHET) 

    * Institut d’Éducation Motrice - APF France Handicap « Paul Dupas du vent de brise »

    ***********

    Des parents vous écoutent et vous soutiennent

    Un numéro verts d'écoute : 0 800 800 766

    APF Ecoute parents s'adresse aux parents d'enfant en situation de handicap, cette ligne d'écoute s'appuie sur le principe de la pairémulation. Les parents pourront également être orientés dans leurs demandes d'information. N'hésitez pas à appeler, l'équipe des parents est toute à votre écoute.

    Horaires d’ouverture APF Ecoute Parents :  Mardi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 et  Jeudi de 14h00 à 21h00. 

    L’écoute est anonyme, confidentielle et gratuite.

  • Des bourses pour la formation des jeunes étudiants handicapés

    Bourses FÉDÉEH

    images?q=tbn:ANd9GcRBzKzuwPqlcPPfpmCFDyv146mUh_tlDtNbpppZMHdv2JMuzafQSi votre fils ou votre fille en situation de handicap est :

    • inscrit dans un établissement d'études supérieures ou lycéen de terminale souhaitant poursuivre leurs études
    • étudiant souhaitant poursuivre son cursus supérieur (BTS, IUT, CPGE, Universités, Grandes écoles, CFA…). 

    Ce billet peut vous intéresser mais surtout les intéresser.

    En effet, chaque année la FÉDÉEH attribue des bourses qui ont pour objectif d'appuyer les parcours de formation vers l’emploi des jeunes handicapés qui ne trouvent pas toujours les solutions de financement pour compenser les besoins liés à leur situation. A travers ces bourses, la FÉDÉEH et les différents partenaires du dispositif souhaitent répondre à ces besoins, sans se substituer aux dispositifs existants, et lancer un message d’encouragement et de soutien à l’ensemble des élèves et étudiants handicapés.

    Mais la FÉDÉEH c’est quoi ? - Majoritairement dirigée par des jeunes handicapés, la Fédération Étudiante pour une Dynamique Études et Emploi avec un Handicap est la représentation nationale de la jeunesse engagée en matière de handicap. Elle rassemble plus de 650 jeunes handicapés et plus de 50 associations et fédérations territoriales et filières étudiantes. Avec l’aide de ses membres ressources (établissements supérieurs, associations spécialisées, entreprises...) elle forme et accompagne ses bénévoles dans la mise en place d’actions pour l’autonomie et la réussite de plus de 1500 jeunes handicapés. etc.

    Qui peut candidater ? - Les jeunes indiqués plus haut, à savoir :

     
    • les jeunes en situation de handicap inscrits dans un établissement d'études supérieures ou lycéens de terminale souhaitant poursuivre leurs études
    • les étudiants handicapés souhaitant poursuivre leur cursus supérieur (BTS, IUT, CPGE, Universités, Grandes écoles, CFA…). 

    Attention : Vous avez jusqu'au 3 avril pour être candidat

    Pour en savoir davantage : www.fedeeh.org

  • Transport adapté scolaire. Fin de la saga

    Comme vous pouvez le constater, notre blog est en cours de réaménagement. Nous vous prions d'excuser les dysfonctionnements qui ne devraient cependant pas altérer la périodicité des billets, ni le suivi de l'actualité de "Vu sur le Net".

    La saga d’un Transport scolaire adapté. Suite et fin !

    Les 11 et 26 septembre vous avez pu lire sur ce blog la situation vécue par une maman à propos du transport de sa fille en Master 2.

    Après avec constaté la disparition sans raison connue du transport adapté le jour de la rentrée la maman a appris qu’il manquait à la MDPH le dossier médical. Une excuse totalement erronée qui aurait probablement abouti au pourrissement définitif de l’affaire si la maman n’avait pas bousculé les uns et les autres dans leurs certitudes pendant qu’au quotidien elle assurait les transports. Fin septembre, le problème paraissait enfin réglé, mais il fallait encore attendre 3 semaines pour que sa concrétisation soit effective.

    Au terme de ce délai, la maman ne voyant rien venir a téléphoné au service des transports du Département qui lui a répondu qu’il manquait toujours l’avis de la MDPH. 

    Heureusement, l’intéressée en avait reçu un exemplaire, le département semble avoir été oublié dans les destinataires. C’’est la maman qui a dû corriger cet oubli en envoyant une copie de l’exemplaire reçu par sa fille. Tout est maintenant rentré dans l’ordre, les 3 semaines sont devenues des 3 semaines + et la MDPH s’est confondue en excuses.

    Mais qu’en aurait ‘il été si la maman n’avait pas pu assurer le transport et disposer du temps et de l’à-propos pour se faire entendre ?