Loisirs / Vacances / Voyages - Page 9

  • Matériel d'occsion et PCH ...

     Financer du matériel d’occasion avec sa PCH ?

    Vu la vitesse à laquelle grandissent les enfants, l’information peut être intéressante.

     

    La prestation de compensation du handicap (PCH), permet de financer des dépenses liées au handicap, notamment d'aides techniques, tels que les fauteuils roulants. Il n'y a pas d'interdiction de principe à la prise en charge de matériel d'occasion par la PCH.

    L'acquisition de matériel d'occasion peut en effet présenter un intérêt financier non négligeable pour les personnes aux ressources souvent modestes et ayant besoin d'acquérir des aides techniques coûteuses. Toutefois, des limites existent, dans l'intérêt même des personnes. Ainsi, le référentiel pour l'accès à la PCH, figurant à l'annexe 2-5 du code de l'action sociale et des familles (CASF), dispose que « la prise en compte, au titre de la PCH, d'aides techniques appartenant à une catégorie de produits figurant sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR) est subordonnée aux mêmes critères que ceux mentionnés dans cette liste. » Or, parfois, la LPPR conditionne la prise en charge par l'assurance maladie, par exemple pour les fauteuils roulants, à l'existence d'une garantie pour une durée déterminée. Il n'est en effet pas concevable que la solidarité nationale prenne en charge du matériel qui ne répond plus aux normes de sécurité en vigueur. Dès lors, la prise en charge au titre de la PCH de matériels d'occasion ne peut être envisagée qu'au cas par cas par les équipes pluridisciplinaires des MDPH, en conciliant sécurité des personnes handicapées et intérêt financier tant pour ces personnes que pour la solidarité nationale.

     

     Source : Réponse publiée au JO le : 20/01/2015 page : 437 - Suite à la question N° : 48268 publiée au JO le : 28/01/2014 page : 794.

     

     

  • Partir en vacances en famille avec son enfant handicapé

    L’Aide aux Projets Vacances ANCV : une solution financière pour le répit des Aidants

    Afin de pleinement faire valoir le droit au répit des Aidants familiaux, l’ANCV (Agence Nationale pour le Chèque Vacances) et l’APF (Association des Paralysés de France) ont, depuis trois ans, ouvert le dispositif des Aides aux Projets Vacances, réservé à l’origine aux personnes handicapées, à ce public spécifique et à leurs familles.

    Après une intense et éreintante année d’accompagnement et de prise en charge quotidiens de la personne handicapée par son aidant familial, celui-ci souhaiterait, plus que tout, pouvoir s’offrir quelques jours de répit, nécessaire à la reconstruction de soi. Il existe malheureusement une multitude de freins au départ en vacances : assurer le relais auprès de la personne prise en charge (voire organiser ses vacances), dépasser la culpabilité générée par le  sentiment d’abandon et… assumer le coût des vacances.

    Pour en faciliter le financement, il est donc possible de solliciter l’Aide aux Projets Vacances (APV) de l’ANCV. Ainsi, il est possible, selon le coût du séjour, sa durée et le niveau de revenus du demandeur, d’obtenir entre 40 et 70% du coût du séjour. Le montant de l’Aide ne pourra toutefois pas dépasser 700 ou 800€. Au préalable, il est nécessaire de vérifier l’éligibilité du projet de vacances :

    • 1-   durée comprise entre 5 et 22 jours.
    • 2-   destination acceptée : France (DOM TOM inclus) et pays de l’Union Européenne.
    • 3-   agrément ANCV indispensable du prestataire (hôtel, camping, agence de voyages, village vacances…).

     Cette APV est soumise à des critères de ressources (revenu fiscal de référence inscrit sur l’avis d’imposition de l’année en cours et Quotient Familial CAF pour les allocataires CAF). A titre d’exemple, pour 3.5 parts fiscales, le revenu fiscal de référence ne doit pas excéder 43 740€. Cependant, si le(s) plafond(s) fiscal(aux) sont dépassés mais que le Quotient Familial CAF est inférieur ou égal à 900€, le demandeur pourra quand même être aidé.

     MODALITES DE CONSTITUTION DU DOSSIER : vous pouvez le télécharger à l’adresse suivante, www.vacances-accessibles.apf.asso.fr/  ou le réclamer à la Délégation APF de votre département à qui vous devrez le retourner, accompagné des pièces justificatives, au moins un mois avant le départ en vacances. Votre dossier sera ensuite étudié au cours d’une commission d’attribution (de mars à septembre). Si vous obtenez l’Aide, elle vous sera versée, sous forme de chèque bancaire, en fin d’année.

    De plus amples renseignements sont à votre disposition surwww.vacances-accessibles.apf.asso.fr/ .     

    Bon été, mais ne tardez pas les demandes sont déjà nombreuses !  

     

     

    INFO BIP6

    Dans le BIP6 (N°6 du Bulletin d’Information des Parents, nous faisons allusion à une note de la DEPP (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance) vous la retrouverez en suivant ce lien. http://www.handiplace.org/media/pdf/temp/note_enfant_handicape_ecole.pdf

    C’est le dernier paragraphe qui est le plus particulièrement concerné.

    ****************

     

  • Rencontres Jeunesse APF 2015

    personnes handicapées : vacances d'été: personne en fauteuil roulant extérieur en appréciant la plage Banque d'images

     

    Rencontres jeunesse 2015

     

     Votre fils ou votre fille ne serait-il pas intéressé ?

     

     Le GNP-APF (Groupe National des Parents) vous communique :  

     

    Les rencontres Jeunesse APF 2015 se dérouleront à :

     

    DIJON du 11 au 13 septembre 2015  

     

    Ce rendez-vous est une étape importante pour animer la dynamique jeunesse à l’APF.  

    Dès maintenant, mobilisons nos jeunes autour de cet évènement, avec comme enjeu majeur, d’interpeler le plus grand nombre de jeunes en lien avec l’APF, dans les délégations et les établissements.  

    Renseignements et documentation sont disponibles sur le blog des jeunes : http://jeune.apf.asso.fr/  

    Parents, soyons des relais actifs avec et à coté de nos enfants pour ces rencontres 

    « Les hommes âgés deviennent coupables s’ils oublient ce que signifiait être jeune »  (Harry Potter)