Santé - Page 3

  • ALD : La procédure est simplifiée

    Depuis le 15 octobre, la procédure d'admission au régime des affections de longue durée (ALD) est simplifiée.

    Mais saviez vous que : à défaut de demande adressée par un médecin, tout patient estimant pouvoir bénéficier du régime des affections de longue durée peut en faire la demande auprès de sa CPAM. Le service du contrôle médical se rapprochera alors du médecin traitant du patient s'il en a un, afin de lui transmettre un avis sur sa demande.

    En ce qui concerne les simplifications :

    • Le délai dans lequel le service du contrôle médical fait connaître son avis sur le protocole de soins établi par le médecin traitant, est ramené à deux semaines. À défaut de demande d'informations complémentaires dans le délai de deux semaines, l'avis du service du contrôle médical est considéré comme favorable  Toutefois, si le service du contrôle médical demande des informations complémentaires au médecin traitant, ce délai est suspendu pour une durée maximale de deux mois..
    • Malgré l’accord tacite au bout de deux semaines le directeur de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), dont dépend le patient, dispose d'un délai d'un mois pour informer le patient sur la suppression ou la limitation de sa participation financière aux actes, prestations et traitements médicaux prévus par le protocole de soins.

    *Pour en savoir plus : La procédure d'admission au régime des ALD est simplifiée

  • Assurer la santé buccodentaire nos enfants

    Soins buccodentaires et handicap

    Bonne nouvelle ou tout au moins belle promesse pour faciliter l’accès  aux soins buccodentaires des personnes et de nos enfants à mobilité réduite.

     Si l’on en croit le support d’information de notre association « Faire Face » accessible en permanence depuis ce blog en cliquant sur : Actualité magazine Faire Face dans la rubrique l’Association des paralysés de France à droite de cet écran :

    Le gouvernement veut encourager l’accès aux soins dentaires. « L’objectif est de déployer 100 bucco-bus d’ici à 2020, avec deux dispositifs par région dès 2018 », précise Matignon. Un budget de 25 millions d’euros y sera dédié (10 millions pour le fonctionnement et 15 pour l’investissement). Selon la photo jointe, il s’agirait de minibus de type camping car capables de se déplacer pour assurer des soins avec le souci d’une plus grande proximité.

    D’autre part, les soins spécifiques assurés par les dentistes dans leur cabinet seront mieux rémunérés afin d’inciter davantage d’entre eux à se préoccuper de ces patients handicapés. Le budget mobilisé pourra s’élever à 12,5 millions d’euros par an »*

    *Extrait d’un article paru dans : http://www.faire-face.fr/2016/12/02/handicap-valls-parents-chomeurs/

    Ce qu'en pense le GNP : Paroles paroles ou bien du concret en perspective ? - Propos de fin de mandats ou promesses électorales ?

  • Se peser avec son fauteuil roulant ...

    Comment se peser quand on est en fauteuil ?

    Depuis plus de 2 ans il est possible de se peser en libre accès avec un fauteuil roulant. Le service a été mis en place au centre d’examens de santé de la CPAM de Rennes. La plate forme de pesée est installée au rez de chaussée, 100 % accessible, elle permet la pesée de tout type de fauteuil avec son utilisateur. Le fonctionnement est automatique, il suffit de se positionner dessus. Le poids s’affiche sur un écran et un ticket de confirmation est édité, il permet de faciliter le suivi avec le carnet fourni pour la circonstance. Seule contrainte, une pesée initiale du fauteuil est nécessaire.

    L’ambition du réseau Breizh* paralysie cérébrale est d’installer neuf dispositifs similaires dans toute la Bretagne, car la connaissance de son poids  et de ses variations est très importante pour une personne en fauteuil roulant : « Toute prise de poids excessive aggrave le handicap et toute perte peut toucher la masse musculaire de la personne et diminuer ses forces physiques ».

    Le GNP se réjouit de cette initiative, et souhaite qu’elle puisse se généraliser, mais pas seulement en Bretagne.

    Réseau Breizh : Secrétariat : 02 99 29 50 16 -  reseau.breizh@pole-sthelier.com