Santé - Page 3

  • Assurer la santé buccodentaire nos enfants

    Soins buccodentaires et handicap

    Bonne nouvelle ou tout au moins belle promesse pour faciliter l’accès  aux soins buccodentaires des personnes et de nos enfants à mobilité réduite.

     Si l’on en croit le support d’information de notre association « Faire Face » accessible en permanence depuis ce blog en cliquant sur : Actualité magazine Faire Face dans la rubrique l’Association des paralysés de France à droite de cet écran :

    Le gouvernement veut encourager l’accès aux soins dentaires. « L’objectif est de déployer 100 bucco-bus d’ici à 2020, avec deux dispositifs par région dès 2018 », précise Matignon. Un budget de 25 millions d’euros y sera dédié (10 millions pour le fonctionnement et 15 pour l’investissement). Selon la photo jointe, il s’agirait de minibus de type camping car capables de se déplacer pour assurer des soins avec le souci d’une plus grande proximité.

    D’autre part, les soins spécifiques assurés par les dentistes dans leur cabinet seront mieux rémunérés afin d’inciter davantage d’entre eux à se préoccuper de ces patients handicapés. Le budget mobilisé pourra s’élever à 12,5 millions d’euros par an »*

    *Extrait d’un article paru dans : http://www.faire-face.fr/2016/12/02/handicap-valls-parents-chomeurs/

    Ce qu'en pense le GNP : Paroles paroles ou bien du concret en perspective ? - Propos de fin de mandats ou promesses électorales ?

  • Se peser avec son fauteuil roulant ...

    Comment se peser quand on est en fauteuil ?

    Depuis plus de 2 ans il est possible de se peser en libre accès avec un fauteuil roulant. Le service a été mis en place au centre d’examens de santé de la CPAM de Rennes. La plate forme de pesée est installée au rez de chaussée, 100 % accessible, elle permet la pesée de tout type de fauteuil avec son utilisateur. Le fonctionnement est automatique, il suffit de se positionner dessus. Le poids s’affiche sur un écran et un ticket de confirmation est édité, il permet de faciliter le suivi avec le carnet fourni pour la circonstance. Seule contrainte, une pesée initiale du fauteuil est nécessaire.

    L’ambition du réseau Breizh* paralysie cérébrale est d’installer neuf dispositifs similaires dans toute la Bretagne, car la connaissance de son poids  et de ses variations est très importante pour une personne en fauteuil roulant : « Toute prise de poids excessive aggrave le handicap et toute perte peut toucher la masse musculaire de la personne et diminuer ses forces physiques ».

    Le GNP se réjouit de cette initiative, et souhaite qu’elle puisse se généraliser, mais pas seulement en Bretagne.

    Réseau Breizh : Secrétariat : 02 99 29 50 16 -  reseau.breizh@pole-sthelier.com

  • IMC et Paralysie cérébrale : Une enquète

    ENQUETE NATIONALE PARALYSIE CÉRÉBRALE ET INVALIDITÉ MOTRICE CEREBRALE

    Une enquête  a été lancée par la Fondation Paralysie Cérébrale-Fondation Motrice*, afin de faire remonter le point de vue des personnes atteintes de PC/IMC**  et de leur famille sur la rééducation motrice.

    Il s’agit de la première enquête nationale sur les soins reçus, besoins perçus, les priorités et améliorations attendues en rééducation motrice, rapportés par les personnes atteintes de paralysie cérébrale et leur famille en France. L’objectif est de donner l’opportunité aux personnes concernées et à leur famille de formuler leur avis et d’exprimer leur ressenti.

    256questionnaires ont été complétés à ce jour sur les 1200 attendus.

    Vous pouvez participer

    • via un site Internet sécurisé spécifiquement dédié à l’enquête accessible depuis tout ordinateur à l’adresse suivante:

      http://www.fondationparalysiecerebrale.org 

    sur un questionnaire papier, pour les personnes n’ayant pas accès à internet, en en faisant la demande auprès de Kappa Santé -4 rue de Cléry 75002 Paris

    par mail: espace@kappasante.com

    « La Paralysie cérébrale est la première cause de handicap moteur de l'enfance, elle résulte de lésions survenues sur le cerveau en développement du fœtus ou du nourrisson. Ces lésions, non progressives, provoquent un ensemble de troubles permanents du mouvement et de la posture, responsables de limitations d’activités. Ces troubles sont souvent accompagnés de troubles sensoriels, perceptifs, cognitifs, de la communication et du comportement, par une épilepsie et/ou par des problèmes musculo-squelettiques secondaires.

    La paralysie cérébrale concerne en France 1 nouveau né sur 450, soit 1 naissance toutes les 5 heures.

    125000 personnes sont à ce jour atteintes de ce handicap.

     

    *www.fondationparalysiecerebrale.org/fr/content/la-paralysie-cérébrale

    **La paralysie cérébrale (PC) est la nouvelle appellation de l’invalidité motrice cérébrale (IMC)

    IMPORTANT : Dans le billet ci dessous, du 8 octobre, vous trouverez toutes les modalités pour participer à nos journées nationales (JNP) à la fin novembre