Aidants familiaux - Page 4

  • Un plaidoyer pour les aidants

    Pour une véritable politique européenne envers les aidants familiaux
    Si vous êtes un aidant familial, merci de prendre quelques minutes pour remplir notre questionnaire en ligne. Chaque opinion compte ! Aidez COFACE Families Europe et COFACE Handicap à façonner leur plaidoyer européen pour attirer l'attention des décideurs sur les défis les plus pressants rencontrés par les aidants familiaux!

    Les familles en Europe sont fortement affectées par les changements sociaux et démographiques actuels, comme le vieillissement croissant de la population, l'évolution des structures familiales ou la situation des familles intergénérationnelles. L'objectif de cette collecte de données est, d'une part, d'explorer certains des défis auxquels sont confrontés les aidants familiaux dans l'accès aux ressources, aux services ou aux aménagements horaires adéquats dans différents États membres de l'UE. D'autre part, nous espérons trouver de bons exemples de politiques nationales ou locales qui aident les aidants familiaux à équilibrer leur vie professionnelle, familiale et personnelle.
    Nous vous remercions  par avance de bien vouloir le remplir et  de le distribuer autour de vous au plus grand nombre, via vos réseaux. La collecte des données aura lieu jusqu’au 30 juin 2017. Plus nous aurons de données, plus nos revendications auront de force !

    https://www.surveymonkey.com/r/COFACE_Carers_FR

  • Former et accompagner les aidants

    Accompagner 3000 aidants : C’est l’objectif ! 

    Dans notre Bulletin d’information (BIP) du mois de janvier, consultable en cliquant à gauche de cet écran, nous avons consacré, comme à plusieurs reprises sur ce blog un article au programme de formation des aidants lancé par notre association l’APF.

    Cette opération est maintenant soutenue par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) qui s’engage à nos cotés. Il s’agit de développer un programme de sensibilisation / formation des aidants familiaux de personnes ayant un handicap moteur, avec ou sans trouble associé, ou de personnes polyhandicapées. Les actions seront déployées jusqu’à fin 2019 dans la perspective d’accompagner 3 000 aidants à travers 300 sessions, gratuites grâce au financement apporté par la CNSA. Les formations seront animées par des binômes composés d’aidants et de formateurs spécialistes des thèmes abordés, croisant ainsi les savoirs d’expériences et professionnels. Ce programme a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des aidants familiaux.

    Pour en savoir plus : http://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/sensibilisation-et-formation-des-aidants-familiaux-la-cnsa-soutient-le-programme-de-formation-de-lapf

  • Aidants familiaux : Retraite

    Retraite à 65 ans pour les aidants familiaux.

    Si vous êtes nés à partir du 1er juillet 1951 et si vous avez interrompu votre activité professionnelle salariée pour vous occuper, à titre non professionnel, d'une personne handicapée en qualité d'aidant familial ou de tierce personne vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein plus tôt que les autres assurés : 65 ans, au lieu de 67 ans.

    Rappel :

    • L'aidant familial est la personne qui vient en aide à une personne handicapée ou dépendante bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH). Un lien de parenté doit unir l'aidant et la personne aidée. L'aidant peut être : le conjoint, le concubin, le partenaire de Pacs, l'ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu'au 4e degré de la personne handicapée ; l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu'au 4e degré de l'autre membre du couple.
    • La tierce personne vient en aide à une personne handicapée bénéficiaire de l'allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP). Elle ne doit pas avoir nécessairement de lien de parenté avec la personne handicapée.

    Pour en bénéficier, l'assuré doit déclarer avoir assisté la personne handicapée en qualité d'aidant familial ou de tierce personne. La circulaire de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) Espace Salariés – L'Assurance retraite  précise quelles sont les conditions de cette déclaration ainsi que les conditions d'interruption de l'activité pour que le droit à pension de retraite à taux plein à 65 ans soit accordé, à savoir : la nature de l’interruption (définitive ou temporaire), la durée, la justification

    Source : Direction de l'information légale et administrative le 22/11/2016