Aidants familiaux - Page 5

  • les aidants familiaux : Ils sont près de 8,5 millions.

    « En France près de  8,5 millions de personnes accompagnent au quotidien un proche dépendant du fait d’un handicap,  de l’âge ou d’une maladie». Quel parent peut aujourd’hui ignorer cette situation tellement ressassée qu’elle est quasiment devenue un lieu commun. Il en est de même, mais on ne le dira jamais assez, pour le fait que : « s’il est normal que la santé de la personne accompagnée soit une préoccupation majeure il est inquiétant que ce soit au détriment de la santé des aidants ».

    A l’instar d’autres organismes, l’Association Française des Aidants a produit un rapport avec notamment comme objectif  de : « proposer des repères pour identifier des éventuels ajustements et améliorations à apporter à la prise en compte et l’accompagnement des aidants ».  Ce travail a permis la production des divers outils :  un livret destiné aux professionnels qui propose des pistes concrètes pour la prise en compte et l’accompagnement des aidants et un dépliant à destination des aidants qui présente toutes les grandes catégories de réponses et les interlocuteurs auxquels ils peuvent faire appel. 

    Lire le rapport : Pdf, 32 pages.

    Le dépliant santé : Ce dépliant à destination des aidants et de leur entourage a été conçu pour sensibiliser le plus largement possible sur les déterminants de la santé et les possibles altérations du fait de l'accompagnement d'un proche. Pour télécharger le dépliant : cliquez ici.

    Le dépliant aidant : "Vers qui me tourner quand je suis aidant ?". Ce dépliant à destination de tous les proches aidants propose des pistes pour favorises la connaissance des dispositifs locaux vers qui s'adresser pour poursuivre leur parcours de soin. Pour télécharger le dépliant : cliquez-ici

  • Premiers résultats de l'enquête

    Être aidant et travailler"

    Premiers résultats de l’enquête effectuée par le Groupe Macif, l’UNAF, l’université Paris-Descartes et la Sorbonne Paris –Cité.

    Cette enquête, qui visait à mieux appréhender les besoins des aidants exerçant une activité professionnelle, souligne qu’il est nécessaire de trouver de nouvelles pistes pour améliorer les conditions de conciliation entre emploi et aide.

     

    Quelques chiffres extraits du rapport ex abrupto : ( Pdf, 19 pages. )

    • 15% de la population active est aidant.
    • Il s’agit plutôt de jeunes femmes,
    • L’aide est apportée pour 25% à des enfants.
    • Dans certains cas le travail apparait comme un répit
    • Souvent les aidants « prennent sur eux »
    • L’’aide n’est certainement pas sans conséquences sur l’état de santé des aidants.

    Source : http://www.aveclesaidants.fr/wp-content/uploads/2015/10/résultats-enquête-MACIF-Etre-aidant-et-travailler.-pdf.pdf

     

  • les aidants familiaux passent à la télé (suite)

    Il n’est pas trop tard !

    Non il n’est pas trop tard, si vous n’avez pas pu regarder l’émission « Enquête de santé » que nous vous conseillions dès le 2 novembre le « Replay » est encore disponible sur : http://pluzz.francetv.fr/videos/enquete_de_sante_,130389707.html

    Une émission qui au travers d’exemples suivis d’un débat dit tout ou presque tout sur les aidants familiaux.

    Tout ? – Oui :

    • Les non initiés y découvrent témoignages à l’appui ce qu’est la vie d’un aidant.
    • Les aidants
      • Peuvent s’y reconnaître
      • Trouver des mots pour définir et expliquer ce qu’ils vivent et ressentent au quotidien.
      • Prendre conscience de ce qu’ils risquent par ignorance ou parce qu’ils ne veulent ni le voir ni le savoir. 

    Souhaitons, même si pour « comprendre ce quotidien il faut le vivre », que les téléspectateurs aient été suffisamment nombreux pour que cette émission contribue à changer le regard de la société sur les aidants. L’aidant n’est pas que l’ombre de l’aidé !

    Mais pour nous parents, au-delà de ces bravos que restera t’il de cette émission ?

    Peut- être un sentiment de frustration, car même si la représentante des familles s’est appliquée à souligner la différence entre l’aidant d’un enfant et l’aidant d’un adulte, qui plus est vieillissant, tout le monde n’aura peut-être pas ressenti que les aidants auprès des enfants s’inscrivent dans une démarche de progrès. L’horizon est différent de celui offert aux personnes vieillissantes..

    Souvenons-nous quand même de ces bribes de conclusion :

    • « C’est dans le collectif que l’on trouve les solutions ». Ne restez pas seuls
    • L’aidant ne saurait-être l’alpha et l’oméga de la politique d’accompagnement ».

    A vos commentaires, nous les attendons ?