Droits des familles - Page 5

  • Sont ils inscrits sur les listes électorales?

    Listes électorales : pensez à encourager vos enfants à vérifier s’ils sont inscrits et à défaut, à s’inscrire au plus tôt.

    Des élections sont prévues en 2017 :

    • Présidentielles : 23 avril et 7 mai
    • Législatives : 11 et 18 juin

    Vous vous posez peut-être la question de savoir si vos enfants sont bien inscrits sur les listes électorales. Deux possibilités existent pour le savoir :

    1. Quelques communes proposent de vérifier directement en ligne (Besançon, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Poitiers...). Il suffit d'indiquer sur la page du site web de la mairie : noms, prénoms, date et lieu de naissance pour vérifier et connaître le bureau de vote (adresse et numéro du bureau).
    • Si ce n'est pas le cas, il est possible de téléphoner ou de se rendre à la mairie (service élections).

    Dans tous les cas, les listes électorales peuvent être consultées par tout électeur (même inscrit sur une autre commune). Les électeurs intéressés doivent présenter leur carte électorale pour pouvoir accéder à ces listes (consultation gratuite si les listes sont consultées sur place).

    Sinon, Facebook ou Twitter peuvent simplifier la démarche.

    Rappel : les 25-26 et 27 novembre prochains se dérouleront à Arcachon nos journées nationales de parents d’enfants en situation de handicap (JNP) ? Vous pouvez télécharger le programme et vous inscrire en haut à droite des cet écran, jusqu'au 17 novembre

  • Habilitation familiale

    Nouveau : L’Habilitation familiale 

    Si vous recevez notre Bulletin d’information, vous avez pu lire dans celui du mois de juillet un article consacré à l’habilitation familiale : une nouvelle mesure de protection judiciaire pour protéger les intérêts d’un proche vulnérable. Une mesure qui mérite que l’on y revienne parce qu’elle est plus simple que la tutelle ou la curatelle.

    Qu’apporte cette mesure ? - Si l’habilitation nécessite au départ l’accord d’un juge, par la suite son intervention n’est plus nécessaire. 

    A qui s’adresse-t-elle ? - Elle concerne les personne qui du fait d’une affection mentale ou corporelle ne sont pas en mesure de manifester seules leur volonté.

    Qui peut la solliciter ? – Si l’entourage de la personne à protéger est consentant elle peut, après accord du juge des tutelles être consentie à : ascendant, descendant, frère, sœur, partenaire d’un pacs, concubin.

    Quelles sont les conséquences ? – L’habilitation permet à la personne désignée de représenter les intérêts du proche dans la limite du champ fixé par le juge.

    Quelle est la procédure ? – Saisir le juge du tribunal d’instance dont on dépend, joindre à sa demande un certificat médical établi pas un médecin habilité. Le juge reçoit systématiquement la personne à protéger.

    Quelle est la durée ? - La durée est limitée à 10 ans renouvelable

    Comme nous l’avons déjà écrit : nous regrettons qu’il ne soit rien prévu en matière d’accompagnement à la décision, ce qui constituerait une réelle avancée pour les personnes en situation de handicap.

    IMPORTANT : Dans le billet ci dessous vous trouverez toutes les modalités pour participer à nos journées nationales : JNP

  • Petit retour en arrière

    Parmi les billets que nous avons mis en ligne cet été, il nous parait utile de revenir au moins sur trois d'entre eux :

    • Celui du 13 août qui nous permet de corriger une erreur que nous avons commise dans notre dernier BIP sur un article concernant les tutelles. La date de renouvellement des mesures prises pour plus de 10 ans avant le 18 février 2016  est le 18 fevrier 2026 et non 2016 comme nous l'avons écrit. Veuillez nous excuser.
    • Celui du 5 août qui vous propose une nouvelle rubrique pour vous aider. Si vous avez quelque chose à donner concernant le handicap ou si vous recherchez quelque chose, écrivez le nous et nous mettrons votre demande en ligne pour vous offrir le plus large auditoire possible. C'est gratuit.
    • Sans oublier notre demande de témoignage du 27 juillet à propos des déplacements en voiture personnelle pour nos enfants en situation de handicap

    L'été avance mais est loin d'être fini, alors bonne continuation ...