23 août 2013

Une avancée pour les AVS

Des CDI vont être proposés pour les auxiliaires de vie scolaire en fin de contrat 

Jeudi 22 août 2013, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé à Matignon, pour les auxiliaires de vie scolaire (AVS) assistants d’éducation en fin de contrat, la création de CDI. Les AVS assistent les élèves handicapés en milieu scolaire. Cette avancée est une reconnaissance officielle du métier et sous entend une "formation renforcée".

Ces auxiliaires, liées à l’Éducation nationale, ne peuvent travailler actuellement, que six ans et en CDD (trois ans renouvelables une seule fois). Une fois cette période écoulée, ils doivent changer de métier.

Les associations de parents d'élèves handicapés, dont l’APF, demandaient cette mesure depuis plusieurs années. Elles soulignent qu'elle permettra de créer une situation plus confortable pour les auxiliaires, pour les familles et pour les enfants dont certains d'entre eux ont deux ou trois AVS en cours d'année.

Pour en savoir plus lire les articles suivants:
http://www.europe1.fr/France/Auxiliaires-de-vie-scolaire-...

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-eleves...

26 juillet 2013

A propos des AVS et des AJH

Rapport KOMITES

A la fin du mois de juin les parlementaires ont adopté la loi pour la refondation de l’école, avec une meilleure prise en compte des élèves en situation de handicap que dans le premier projet.

Le même jour, Madame Komitès rendait le rapport de son groupe de travail, dont l’APF, notre association, faisait partie, sur la professionnalisation des accompagnants scolaires.

A ce jour, il n’est pas incongru de penser que la prochaine rentrée scolaire n’aura rien a envier aux précédentes. En effet, comme nous l’écrivions dans un très récent billet 6000 enfants ne pourront pas être scolarisés du fait de manque de places. Une situation que vient aggraver le statut précaire des auxiliaires de vie scolaire.

 A ce propos, le groupe « Komites » recommande la création d’une fonction d’accompagnant de jeunes handicapés (AJH) dans tous leurs lieux de vie, à l’école, bien sûr mais aussi, « chaque fois que cela est nécessaire », en stage, au centre aéré, etc. Les AJH seraient recrutés sur CDI de droit public par un (GIP) groupement d’intérêt public, qui permettrait d’organiser la concertation de tous les acteurs publics et associatifs et de recueillir les financements. Le ministère de l’Éducation nationale aurait la « prééminence » au sein de ce GIP.

Pour les AJH, une formation initiale d’un an déboucherait, sur un diplôme de niveau CAP/BEP ou BAC

Il semblerait, de source autorisée, que le rapport soit fidèle au consensus qui s’est dégagé durant les travaux du groupe, mais attendons de voir !

21 juillet 2013

Pas d’école pour 6000 enfants en situation de handicap !

Après les associations, les média tirent le signal d’alarme : 

 

Europe 1 déclare que les associations ont alerté le défenseur des droits du non respect de la loi de 2005 sur le handicap, mais : « à la rentrée prochaine, 6.000 enfants handicapés n'auront pas de places dans des établissements médicalisés ou adaptés ». 

Trouver un lieu d'accueil pour son enfant en situation de handicap, est trop souvent devenu mission impossible. 

 "Il y a un manque de places qui existe depuis quelques années et qui ne permet pas que les enfants soient accueillis alors qu'une décision a été prise par la Maison départementale des personnes handicapées pour qu'ils puissent faire leur scolarité dans des conditions normales dans un institut médico-éducatif", explique Marie Derain, Défenseure des droits chargés des droits des enfants, Conséquence, "la plupart du temps ces enfants sont contraints de rester chez eux." 

Pourtant, rappelle le Magazine Elle, la loi prévoit que : tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé doit être inscrit dans l'école de son quartier ». Et qu’il « pourra ensuite être accueilli dans un autre établissement, en fonction du projet personnalisé de scolarisation ».  

M. Derain affirme qu'il est encore temps d'agir, et "de se mettre autour de la table pour envisager des solutions pour ces enfants dès la rentrée de 2013."

NDLR : Va falloir se presser !!!

 

Pour lire les articles : 

http://www.elle.fr/Societe/News/A-la-rentree-pas-d-ecole-pour-6-000-enfants-handicapes-2476822

 et

http://www.europe1.fr/France/6-000-enfants-handicapes-sur-la-touche-1581527/