06 juillet 2013

La rentrée se prépare maintenant

Le dispositif « Aide Handicap Ecole » est là pour simplifier les démarches des familles d'élèves handicapés.

Par téléphone

0 810 55 55 00

du lundi au vendredi : 9h à 12h et 13h30 à 17h.

Par messagerie / courriel

 aidehandicapecole@education.gouv.fr

 

Le dispositif « Aide Handicap Ecole », a été créé en 2007, par le ministère de l’Education nationale, avec comme objectif de fournir  un apport significatif à la scolarisation des jeunes handicapés.

Certes la rentrée est encore loin, mais c’est maintenant qu’elle se prépare. Ce numéro est censé répondre aux parents d’élèves handicapés qui ne trouvent localement pas de réponse satisfaisante à leurs préoccupations.

Les interlocuteurs sont des professionnels formés et encadrés par des spécialistes. Lorsque les situations l'exigent, les questions sont transmises aux services déconcentrés de l'Éducation nationale. Il est prévu que dans tous les cas, les demandes reçoivent une réponse, sans exception.

Une attention particulière est accordée aux transitions entre les niveaux de scolarité, singulièrement lors du passage du collège au lycée ou au lycée professionnel, et lors d'une poursuite de scolarité en classe préparatoire aux grandes écoles ou en section de technicien supérieur.

05 juin 2013

Epreuves du baccalauréat

Baccalaureat-2011_pics_809.jpg

Pas plus de 8 heures d’examen par jour pour les élèves en situation de handicap candidats aux épreuves du baccalauréat : le ministre de l'éducation nationale prend position... mais oublie certains élèves.

Le 17 mai 2013, l’AFP nous informait de cette bonne nouvelle : le ministre de l’éducation nationale annonçait des aménagements du calendrier du bac afin que les candidats handicapés qui bénéficient d’un temps majoré n’aient pas à composer plus de 8 heures par jour.

En effet, certaines épreuves du bac d’une durée initiale de 4 heures peuvent finalement représenter un temps de composition de 5h20 pour les élèves qui bénéficient d'un tiers temps supplémentaire en raison de leur handicap. Du coup, lorsque deux épreuves étaient prévues le même jour, certains candidats handicapés étaient appelés à plancher plus de 9 heures ! Situation récurrente dénoncée depuis de nombreuses années, notamment par les associations. Un «  bémol » tout de même : le ministre n'a cité que les candidats des sections ES et STG. Cela signifie-t-il que les élèves de L, de S ou de toute autre section qui se retrouvent également avec des temps de composition de plus de 8h car ils ont, non pas un tiers temps, mais un mi-temps supplémentaire en raison de leur handicap ne sont pas concernés ?

31 mai 2013

Scolarité, Handicap et AVS

La question écrite N°14876 d’une députée fait état de seulement  20 375 jeunes en situation de handicap scolarisés et de 13 000 toujours sans solution éducative.

La réponse publiée au JO le 07/05/2013 apporte des éléments différents :  

  • 210 395 élèves en situation de handicap scolarisés dans les établissements scolaires en France en 2011-2012, soit une progression de 78,6 % depuis 2006-2007, 130 517 dans l'enseignement primaire et 79 878 dans l'enseignement secondaire.
  • Depuis cette rentrée, 1 500 auxiliaires de vie scolaire pour l'aide individuelle (AVS-I) et 2 300 auxiliaires de vie scolaire pour l'aide mutualisée (AVS-M) ont été recrutés pour renforcer l'accompagnement des enfants qui en ont besoin et faciliter leur scolarisation.
  • Aucune donnée n'existe concernant le nombre d'enfants en situation de handicap d'âge scolaire non scolarisés.

Pour nous parents d’enfants en situation de handicap, au-delà d’une éventuelle bataille de chiffres, il nous incombe de rester vigilants sur la concrétisation des propositions qui sont faites dans la réponse, car les AVS ne peuvent rester un métier qui n’en est pas un :

  • L'effort sera poursuivi et accru, mais il devra s'accompagner d'une amélioration de la formation de ces personnels, comme d'une résorption de leur précarité. En effet, la professionnalisation des accompagnants reste un enjeu fondamental pour améliorer la prise en charge des enfants et adolescents en situation de handicap.
  • A cet effet, le 16 octobre dernier, la ministre déléguée chargée de la réussite éducative et la ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion ont installé un groupe de travail sur cette question dont la vocation est de favoriser la réussite scolaire et de préciser les contours, de reconnaître et de pérenniser cette profession en définissant un référentiel de compétences et d'activités.
  • REVENDICATION apf

Source :  http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-14876QE.htm