15 mai 2016

Belgique : La fin de l'éxode ?

Est-il raisonnable d’y croire ?

Selon une question posée à l’Assemblée nationale le 20/10/2015 : « L'Agence régionale de santé du Nord-Pas-de-Calais a recensé 6 500 personnes handicapées accueillies en Belgique».

Ce chiffre ne constitue pas vraiment un scoop, voir notre blog du 4/12/2015, mais il nous permet, à l’instar du député qui a posé la question de redire qu’il est «inacceptable de voir des familles obligées de déraciner leurs proches, de les éloigner du foyer pour trouver une place dans un établissement adéquat».

D’’après l'Association départementale des associations de parents d'enfants inadaptés du Nord, cette situation permettrait de financer près de 4.000 emplois sur le territoire belge et coûterait au moins 250 millions d'euros par an.

Face à ces constat il était demandé quel était le plan d'action pour mettre fin à cette situation « affectivement insoutenable au quotidien et coûteuse économiquement ».

La réponse publiée le 19/04/2016 fait état de la nouvelle procédure, largement diffusée et reprise qui vise à éviter les départs avec la mise en place de commissions en charge de la gestion des situations critiques.

Le programme pluriannuel 2008-2016 de création de places en établissements et services pour personnes handicapées comprend parmi ses principaux objectifs la réduction des listes d'attente et des crédits seraient mobilisés pour plus de 50 000 places nouvelles auxquelles s’ajouteraient notamment 10 000 places en établissements et services d'aide par le travail. Est également prévue la création d'unités d'enseignement en écoles maternelles. Depuis la rentrée, 60 UEM ont été ouvertes sur les 110 prévues et ont permis de scolariser 420 jeunes.

NDLR : L’enveloppe globale annoncée est de 15.000.000 € mais même si elle va dans le bon sens le commentaire du directeur général de l'Unapei reste d’actualité : « C'est notoirement insuffisant par rapport à l'ampleur des besoins". Un point de vue que nous partageons.  

12 mai 2016

Un plan pour le polyhandicap

Un plan pour le polyhandicap !!!

Le 16 avril à Perpignan lors d’une conférence publique* sur le thème de : «La fraternité face au polyhandicap», Madame Ségolène Neuville Secrétaire d'Etat au  Handicap a laissé entendre la prochaine mise en place d’un plan pour le polyhandicap.

« Le handicap met notre société à l’épreuve de ses valeurs de solidarité et de fraternité » a t’elle dit et « toutes les politiques publiques, toute mon action et mon engagement sont dirigés vers un but commun : garantir l’inclusion et la participation sociale des enfants et adultes handicapés dans notre pays ». 

Après avoir souligné qu’il fallait porter une attention particulière aux situations de polyhandicap, Madame la ministre a déclaré : 

« Je considère qu’il faut … que nous puissions travailler tous ensemble à la mise en place d’un plan d’amélioration de la qualité de l’accompagnement, des soins et donc de la vie quotidienne des enfants et adultes en situation de polyhandicap ».

Et, pour un meilleur accompagnement elle propose  trois priorités : 

  • Faire progresser la connaissance et l’expertise de tous.
  • Agir tôt et soutenir les familles tout le long de la vie.
  • Garantir la citoyenneté des personnes et leur participation sociale.

Par ailleurs, elle se déclare favorable à ce que soit élaborée une recommandation de bonne pratique et demande aux associations qui y travaillent déjà  de lui faire part au plus vite de leur demande à ce sujet**. Je veux, dit-elle encore «laisser la place à la concertation, à la coconstruction avec les associations mais aussi les sociétés savantes, les associations gestionnaires et les professionnels ». 

Parents, notons enfin que Madame la ministre ne nous a pas oublié puisqu’elle souhaite  que les parents puissent bénéficier de programmes de soutien, de formation, d’aide à domicile et de répit.

* Conférence était organisée par Adepo66 http://cah.handicap66.fr/accueil/associations-fondatrices...

**Avec nos associations respectives, sachons saisir cette proposition et souhaitons que le plan polyhandicap annoncé ne fasse pas long feu, comme ce fut le cas en 2004 ou 2005.

Pour lire l’intégralité du discours cliquez sur lire la suite ci après

 

Lire la suite

01 mai 2016

Les parents d'enfants handicapés et l'impot sur le revenu

avis d'impôt sur le revenu 2016 1

Que ce soit sur papier ou à partir d’un ordinateur, le moment est venu pour tout un chacun d’effectuer une déclaration de revenus 2015 en vue du calcul de l’impôt éponyme.

Parents d’enfants en situation de handicap, nous faisons l’objet de quelques dispositions  particulières en voici un bref rappel  non exhaustif :

Définition : L’enfant qui, en raison de son handicap, est hors d’état de subvenir à ses besoins, est automatiquement considéré comme personne à charge, quel que soit son âge, mineur ou majeur (s’il n’a pas fondé son propre foyer). ( Impots.gouv.fr - Votre enfant est handicapé ).

Retrouvez ci après avec "lire la suite" les principales de ces modalités.

 

Lire la suite