Vie quotidienne - Page 3

  • Handicap - Crédit d'impôt - Emploi à domicile

     

    Cr%C3%A9dit-dimp%C3%B4t-2.jpgpour emploi à domicile

     

    Ne perdez pas de temps et cochez la bonne case dès votre prochaine déclaration de revenus au mois de mai.

    Si vous employez une personne pour l'accompagnement de votre enfant à domicile ou si votre enfant emploi lui même une personne pour l'aider vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt de 50% des dépenses à votre charge, c'est-à-dire de la somme qu’il vous reste à payer après avoir déduit la PCH du montant total déboursé. Ce crédit plafonné à 6000 € peut être majoré sous certaines conditions dont nous n’évoquerons ici que la présence au foyer d’un enfant à charge ou handicapé. Il peut même être largement majoré s’il s’agit d’une première déclaration d’emploi à domicile.

    Notez bien que nous sommes ici en présence d’un crédit d’impôt, ce qui revient à dire que si vous n’êtes pas imposable ou si votre impôt est inférieur au crédit la somme correspondante vous sera directement versée.

    Il s’agit donc d’un double avantage : une réduction du revenu imposable équivalente au reste à charge déclaré et un crédit de 50 % des frais plafonnés.

    Pour ne rien rater n’oubliez pas de cocher la case 7DB sur votre prochaine déclaration et indiquez la totalité de la somme restant à votre charge, les services fiscaux effectueront eux-mêmes les calculs correspondants.

    Dans la cadre de la réforme à venir et du prélèvement à la source, 30% d'acompte du crédit devrait être versé le 1 mars 2019 et le solde remboursé en aout.

    En ce qui concerne pour vous, employeur le prélèvement à la source, la réforme vous offrira deux options : soit le particulier employeur opèrera lui même la retenue à la source, soit le  "tout en un" que devraient proposer les centres CESU en prenant à leur compte  l'intégralité du processus de rémunération.


    En résumé : Ne pas oublier de cocher la bonne case et chercher à en savoir un peu plus sur : (www.particulier-employeur-zen.com) et http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3968-PGP

  • Pictogrammes pour smartphones et tablettes de personnes handicapées

    Connaissez-vous cette application d’aide à la communication par pictogrammes pour Smartphones et tablettes tactiles ?

    http://www.hacavie.com/aides-techniques/essais-d-aides-techniques/articles/essai-de-lapplication-je-veux/

    Le grand-père de Maëlle, jeune adulte polyhandicapée, a conçu cette application et l’a gracieusement mise à disposition des personnes dans le besoin. L’application s’organise en plusieurs pages :

    Vous pouvez dans chaque rubrique, d’intégrer ou non des sous-rubriques. La quantité de pictogramme à insérer n’est pas limitée. Seule la saturation de la mémoire de l’appareil peut en restreindre le nombre. L’application ne permet pas de converser mais sert à exprimer simplement un besoin ou un sentiment immédiat. Par exemple, dans la rubrique « j’ai faim », la sous rubrique propose :

    • je veux manger des pâtes,
    • je veux manger une banane,
    • je veux manger une pizza …

    Une fois l’émoticône activé, la voix de synthèse vocalisera le message. Cette application gratuite est paramétrable : vous pouvez ajouter des cellules avec des pictogrammes pré-définis. La disposition des pictogrammes est définie selon l’ordre des ajouts. Vous pouvez cependant enrichir la base de données de pictogrammes en téléchargeant gratuitement ceux de la galerie de SCLERA et d’ARASAAC. Tous les changements nécessitent au préalable un mot de passe.

    Téléchargeable gratuitement sous le système d’exploitation Androïd sur ce lien : https://play.google.com/store/apps/details?id=free.golsoft.je_veux&hl=fr

  • Handicap et budget de la Région pour 2018

    003Capture.JPGPeut-on parler d’une région modèle ?

    En est-il de même ou mieux chez vous ?

    En Occitanie (ex Midi Pyrénées + Languedoc Roussillon) le budget régional prévoit 90 000 000 € soit 2,6% de son montant total pour la  mise en place de "divers dispositifs et actions ayant pour objectif de favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap » dont 70 000 000 €  viseraient à favoriser l'insertion professionnelle des dites personnes.

    Parallèlement les pratiques spécifiques avec un soutien aux structures régionales et aux clubs par la formation des bénévoles et l'organisation de manifestations spécifiques seront favorisées.

    Par ailleurs et par appel à projets la région prévoit de poursuivre son accompagnement des associations portant des projets spécifiques d'intérêt régional et/ou innovants en faveur de l'inclusion des personnes en situation de handicap, de l'éducation à la santé des jeunes", de l'égalité femmes hommes, de la promotion et la lutte contre les discriminations.

    Question : 2,6% est ce suffisant ou bien faut-il rêver d’un 6% comme pour l’emploi ?

    ***********

    Le BIP17, Bulletin d'information du 1er trimestre 2018 est maintenant en ligne. Vous pouvez le consulter en cliquant : Consulter tous les numéros ou sur le lien à droite de l'écran. Vous pouvez aussi vous abonner, il est gratuit :  S'abonner au BIP